Article mis à jour

Comment visiter la Namibie ? Que voir ? Que faire ? Trois questions auxquelles nous avons répondu en préparant notre road trip. Ce grand terrain de jeux en Afrique Australe a tellement à offrir : le désert, la côte océane, des paysages hors normes, les tribus, les animaux sauvages. Oui, je sais, comme nous, vous allez répondre TOUT !

Tout dépendra du temps que vous avez à consacrer à ce voyage en terre namibienne, au milieu du désert, à la rencontre d’une nature sauvage et des tribus autochtones. Nous avons choisi de partir trois semaines. Trois semaines intenses d’émotions au volant de notre Ford 4X4 . 


Comment visiter la Namibie : que faire et que voir en Namibie


 

 

Voici les cinq étapes de notre road trip en Namibie que vous pouvez consulter en cliquant sur les titres encadrés

Road trip 1 . C’est notre premier contact avec la Namibie. Nous arrivons à Windhoek en provenance de Johannesburg. Notre première étape se fait dans le Kalahari à Bagatelle et ensuite nous descendons au sud. Le Fish River Canyon est une merveille géologique. Le paysage est grandiose.

comment visiter la Namibie du Kalahari à Fish River Canyon

 

Road trip 2 : direction la plaine du Garub, à Aus, et Lüderitz, au bord de l’océan.  Histoire du pays et de l’exploitation des diamants sont au programme avec la ville fantôme de Kolmanskop. Une longue route sur une piste nous attend pour nous rendre à Sesriem. La récompense est au bout avec les dunes de Sossusvlei et les arbres morts les plus photographiés au monde à Deadvlei. Attention, il va faire chaud !!

comment visiter la nambie la plaine du Garub et Sesriem


Road trip 3 : direction l’océan et la côte des squelettes avec les magnifiques dunes « rugissantes » de Sandwich Harbour à Walwis Bay, émotions garanties! Nous retrouvons un peu de fraîcheur à Swakopmund

comment visiter la nambie la côte des squelettes

Road trip 4 . Ici vous allez en prendre plein la vue. Le Damaraland vous permettra de croiser des namibiens de toutes origines. Les rhinocéros y sont protégés, les éléphants adaptés au désert tâchent de survivre. A Twyfelfontain on découvre les traces du peuple premier : les Sans.  A Otjikandero Himba Orphan Village, nous avons eu la chance de rencontrer les Himbas « le peuple rouge ».

comment visiter la nambie le damaraland

Road trip 5 . Bienvenue dans les hautes terres namibiennes, royaume des animaux sauvages et en avant pour le safari photo de votre vie. Que ce soit à Wilderness Private Nature, à AfriCat ou à Erindi Private Game Reserve, vous serez en immersion totale dans la nature sauvage namibienne protégée par des propriétaires terriens reconvertis dans le tourisme.

comment visiter la namibie les réserves privées

 

Comment visiter la Namibie : petit guide pratique à l’usage des voyageurs en Namibie


  • Quel véhicule choisir

Certains vous diront qu’un véhicule de tourisme suffit… oui et non … tout dépendra de votre itinéraire. A certains endroits, le 4X4 est obligatoire mais par exemple pour aller à Deadvlei, il est possible d’approcher votre véhicule et de prendre une navette collective spécialement équipée et payante.

Contacter un loueur, de préférence un organisme qui organise des voyages sur place et qui a une flotte de véhicules. Si vous souhaitez camper à Etosha, la question est réglée : un véhicule avec tente sur le toit est obligatoire.

  • Où se loger : camping, lodge ou les deux

Partir avec la tente sur le toit est plus économique. J’en avais personnellement très envie pour le côté « se retrouver tout seul au milieu de la nature sauvage ». La sagesse l’a emporté et, bien nous en a pris, car sur le chemin du retour en France nous avons rencontré des jeunes français qui nous ont parlé de cette expérience assez fatigante malgré leur jeune âge. 

Il fut donc décider de partir en 4X4 loué auprès de Namvic et de loger dans des lodges. Nos hébergements ont été réservés par cette agence qui avait des prix plus intéressants que ceux que nous aurions pu avoir sur booking.com (même en genius). Nous avons fait confiance à Stacey et nous ne le regrettons pas. Les hébergements sont très différents et de confort inégaux, parfois rustiques.

Confidences de voyage :

Nous sommes partis pendant « la petite saison des pluies » en mars/avril. Il fait chaud dans la journée, toujours très sec, mais aussi chaud la nuit contrairement aux autres périodes. Je vous fait une confidence :  j’ai parfois pleuré le soir au moment de m’endormir, tant la chaleur la nuit était difficile à supporter. Mais vous savez quoi ? Pour rien au monde, je ferai différemment. Et malgré la peine de mon organisme qui s’exprimait par ce petit peu d’eau, j’étais heureuse et reconnaissante d’être là. Certains soirs ont été plus difficiles que d’autres comme par exemple à Sesriem au Desert Camp malgré la climatisation.  Ce soir là, j’ai pris l’habitude de me coucher, le lit protégé par la moustiquaire, avec, à portée de main, ma lampe frontale pour une éventuelle sortie nocturne, ma gourde et la télécommande de la climatisation pour l’arrêter de temps en temps (nous détestons dormir avec la clim !)

Ce ne fut pas tous les soirs comme cela : au bord de l’Atlantique la température est supportable ainsi que dans le centre et les hautes terres namibiennes. Nous sommes partis fin mars avec un retour trois semaines après. Fin avril la température commençait à changer : des journées chaudes et de la fraîcheur la nuit.

Nous avons donc alterné des nuits en établissements rustiques (à certains endroits pas le choix) et des nuits en des lieux plus confortables comme à Moon Moutain Lodge et ses chambres en toile de tente ou bien à Bagatelle, à Canyon Village Gondwana, à Okonjima main camp et à Erindi Old Traders Lodge.

Tout nous a plu, le côté rustique comme le côté plus confortable. A signaler, la literie est toujours excellente et la propreté à « l’allemande » légendaire est bien au rendez vous.

Pour ceux qui peuvent camper, les campings sont très bien installés avec sanitaires et souvent un coin privé barbecue.

  • Quoi manger

Les Namibiens ont une réelle passion pour la viande. Le bœuf et le mouton sont délicieux. Il ne faut pas oublier que le pays est un pays de chasse, ils adorent aussi le gibier, et vous aurez l’occasion de goûter toutes sortes d’antilopes : le koudou, le springbox, l’élan et l’oritz. En ce qui me concerne, je ne pouvais pas admirer les antilopes en journée et en manger le soir. Les légumes aussi sont à l’honneur et les végétariens ne seront pas en peine.

Les préparations culinaires sont parfois très recherchées, bref on mange très bien en Namibie. Côté pâtisserie, on retrouve le malva pudding de l’Afrique du sud, le sponge cake (un délice avec une petite crème fouettée), la tarte au lait, l’apple pie et de la glace au lait. Les laitages ne sont pas en reste avec un peu de fromage, du fromage blanc. La tradition roborative du goûter est respectée avec le tea time (boissons chaudes et pâtisseries). Le vin est parait il honorable. Les entrées sont d’inspiration germanique : j’y ai mangé le meilleur coleslaw de ma vie !

  • Rencontrer des animaux sauvages

Pour voir les animaux sauvages, nous nous sommes contentés des réserves privées des hautes terres situées en dessous d’Etosha. Le parc national Etosha est signalé par l’institut Pasteur comme une zone endémique de palud. Nous ne voulons pas prendre de traitement prophylactique, nous l’avons donc évité. Le seul regret de ne pas aller dans le nord, est de ne pas avoir pu visiter les Himbas dans leur village d’origine. Nous avons eu la chance de les voir dans leur village temporaire à Otjikandero Himba Orphan Village.

On nous a rapporté qu’il y avait beaucoup d’animaux à Etosha, même en cette période. Il règne une grande sécheresse en Namibie. Le gouvernement a pris la décision de vendre une partie de ses animaux sauvages pour leur éviter la mort. Pour les grands fauves et les pachydermes, espérons qu’ils ne la trouveront pas dans une réserve privée organisant des chasses. La cohabitation entre les hommes et les animaux sauvages ici est difficile. Au moment où j’écris ces lignes, un éléphant du désert – le plus vieux d’entre eux – a été abattu, le gouvernement namibien étant entré en guerre contre ces grands pachydermes libres du désert.

  • Rencontrer les gens

Deux millions d’habitants pour un pays grand comme la France, les rencontres sont rares sur le chemin. Les namibiens sont concentrés dans la capitale, dans les petites villes. Les lodges sont tenus par des descendants de colons qui ont reconverti leur ferme dans le tourisme. Les Namibiens sont souriants et accueillants. Le pays est sûr. Nous sommes en Afrique, les populations autochtones ont toujours quelque chose à vous vendre, que ce soit de l’artisanat ou leurs propres traditions.

  • Avoir une bonne condition physique

Ce voyage nécessite d’être en forme. Les kilomètres sont nombreux à parcourir sur des pistes parfois difficiles, ce qui requiert une vigilance de tous les instants. Nous n’avons eu à déplorer aucun « bobo », aucun incident.
Il faut être prévoyants en permanence : vérifier les pneus, les gonfler, faire ses provisions d’eau et d’essence, charger le téléphone namibien et vérifier son téléphone satellite …. anticiper en permanence. Si vous respectez tout ceci, vous pourrez vivre une belle aventure sur un des plus beaux terrains de jeux au monde et dans une liberté quasi totale. J’écris « quasi » car,  dans chaque hébergement,  on relève votre identité, d’où vous venez et où vous allez. Mais cela, c’est sur le papier. Une panne d’essence en plein désert ou un manque d’eau, dans un pays grand comme la France où il n’y a que deux millions d’habitants … je vous laisse imaginer. Un dernier point : il n’y a pas d’assurance tous risques en Namibie … donc prudence et écoutez bien ce que va vous expliquer votre loueur de voiture.

Voilà le récit de notre road trip de trois semaines en Namibie est terminé. J’espère vous avoir fait voyager si vous ne pouvez pas vous déplacer et vous avoir aidé à préparer votre voyage, si la Namibie fait partie de vos projets.

comment visiter la nambie
Connaissez vous la Namibie ?

La Namibie est elle sur votre liste des pays à visiter ?

Crédits photos ©des roulettes sous les pieds

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :