Les environs du Cap, représentent la quintescence de cette nation arc en ciel dans son coté plutôt blanc du drapeau. La ville de Cape Town incarne une Afrique du sud occidentale. Son écrin naturel est sublime et les environs du Cap sont des pépites.  Dans les environs du Cap, se sont installés ceux que l’on appelle les Afrikaners – des blancs non anglophones-  d’origine allemande, française, scandinave et surtout néérlandaise.

A quelques kilomètres de la ville vous pourrez visiter un jardin extraordinaire, le parc botanique de Kirstenbosch, voir des pingouins (les manchots du Cap) et des vignes à perte de vue sur la route des vins (avec les villes célèbres: Stellenbosch et Frankshoek);

Précédemment , nous vous avons emmené visiter la ville du Cap (Cape Town).
Voici notre itinéraire dans les environs de Cape Town (Le Cap) jusqu’au Cap de Bonne Espérance :

Le jardin botanique de Kirstenbosch (1/2 journée)
Les manchots du Cap à Boulders (Simon’s Town)
Déguster de la langouste ou du poisson à Hout Bay
Une journée dans la réserve du Cap de Bonne Espérance
Faire la route des vins (Stellenbosh –
Franschhoek – Babylonstoren)

1/Une demie journée de rêve dans le plus beau parc botanique du monde, le jardin de Kirstenbosch  !

Sur la route 55, dans un quartier très résidentiel du Cap, se trouve le jardin de Kirstenbosch, parc botanique de 50 hectares installé sur les flancs de la Montagne de la Table. Il est classé parmi les plus beaux jardins du monde.

Son cadre est extrêmement reposant, parmi d’immenses espaces forestiers. Toutes les espèces végétales d’Afrique du sud y sont représentées dont les fameux Protéas. Le dimanche, les habitants du Cap s’y retrouvent pour un pique-nique géant. La section « jardin des sculptures » nous a conquise avec ses statuts d’art africain.

Personnellement j’ai beaucoup aimé la prairie des dinosaures. A noter la vue sur la ville du Cap et sa magnifique baie.

fleurs endémiques de l'Afrique du sud

le parc botanique de Kirstenbosch,

2/Déguster de la langouste ou du poisson à Hout Bay

En sortant du Jardin Botanique, nous sommes partis en direction d’Hout Bay, le port aux Langoustes. C’est un endroit où les bateaux, en chemin vers les Indes, s’arrêtaient pour se ravitailler. Aujourd’hui, l’arrêt est intéressant dans les restaurants pour y manger de la Langouste. Il est possible de s’y rendre de la ville du Cap grâce au City Sightseeing Cape Town .

3/Rendre visite à la petite colonie des manchots du Cap à Boulders (Simon’s Town)

A Simon’s Town se trouve la plus grande réserve de manchots du Cap (Penguins) d’Afrique du sud, sur la plage des Boulders (Boulders Beach). La plage est aménagée pour leur observation. Elle fait partie du Parc National de Table Mountain.

Les manchots en voie de disparition y ont trouvé refuge. Et c’est une petite communauté de 3000 individus qui vit à cet endroit en profitant des joies de l’océan!

Pour admirer ces petits animaux, vous empruntez une promenade aménagée afin de les observer, sans les gêner. Rien de la vie des manchots ne vous échappera : leur habitat, leurs coutumes de reproduction, leurs parties de baignade en mer.

Mieux encore, si le cœur vous en dit, vous pouvez barboter avec eux dans une petite crique réservée à la baignade mixte ! Pour nous, pas de baignade dans cet océan atlantique glacé, nous sommes restés sur la promenade à admirer leur gentil manège.

environ-du-cap-manchot-du-cap-boulders

manchot du cap

environ-du-cap-nid-manchots-du-cap-boulders

nid manchots du cap

 

4/Passer une journée dans la réserve du Cap de Bonne Espérance, là où tout a commencé

Le cap de Bonne-Espérance est située à l’extrémité sud de la péninsule du Cap, sur la côte atlantique de l’Afrique du Sud. Il se termine par Cap Point qui se trouve à 2 kilomètres. Il fut découvert en 1488 par Bartolomeu Diaz, envoyé par le roi du Portugal pour trouver une route vers les Indes. Rebuté par la violence de l’océan, ce valeureux navigateur portugais n’ira pas plus loin.

En 1497, Vasco de Gama réussit a contourner le Cap de Bonne Espérance, trouve le point le plus au sud, le Cap Aiguillas et ouvre la voie vers ce qu’on appelle alors les Indes orientales. C’est à la suite de l’ouverture de cette voie que sera créée la Compagnie néerlandaise des Indes orientales et l’implantation de colons néerlandais.

environ-du-cap-cap-Bonne-Espérance

cap de Bonne Espérance

Nous avons passé une journée entière dans la réserve naturelle. C’est un endroit très sauvage, parcouru par une infinité de sentiers côtiers. Les plages sont toutes plus belles les unes que les autres. Comme nous ne sommes pas comme les pingouins protégés par les plumes nous n’avons pas goûté aux joies de l’océan! De plus, les vagues sont assez impressionnantes. A noter que deux endroits au bord de mer sont aménagés en piscine pour profiter de la baignade.

Arrivés de bonne heure, nous avons croisé des Antilopes en grand nombre dans le parc ainsi que des Autruches. De nombreux oiseaux s’y trouvent dont les manchots du Cap. La végétation est caractéristique: il y a 1101 espèces de buissons… je vous rassure, nous n’avons pas essayé de les compter, juste d’en photographier quelques uns!

En saison, on peut y voir des baleines… Proche du phare, il est possible de déjeuner au restaurant Two Océans .

On peut monter au phare en funiculaire. Nous avons fait l’aller avec ce moyen de locomotion et la descente à pieds pour mieux profiter de la vue. Après avoir été jusqu’au phare, l’aboutissement de la visite se fait à Cape Point, le point le plus au sud de la Péninsule de l’Afrique du Sud de Monsieur Bartoloméu Diaz mais on ne vous en voudra pas si vous dites que vous êtes au bout du bout (le vrai bout du bout, le plus au sud, est le Cap d’Aguilhas)

5/Déguster les vins d’Afrique du sud, l’autre pays du vin !

Sur la route des vins : les deux villes emblématiques sont Stellenbosch et Franschhoek avec une pépite : la ferme Babylonstoren.

La région est riche en monuments historiques, en restaurants gastronomiques et en propriétés viticoles. Fermez les yeux et imaginez des vignes à l’infini, entourées des hautes montagnes…. le vert des vignobles et l’ocre de la terre…. splendide !!!

environs-du-cap-Stellenbosch-afrique-du-sud

Stellenbosch

La visite incoutournable est celle, bien sûr, des Wineries (caves) mais la région recèle aussi bien d’autres trésors

– Voici tout d’abord Stellenbosch :

réputée pour ses vins, son architecture hollandaise mais aussi pour son centre universitaire et … l’équipe nationale de rugby à XV, les Springboxs, qui y a son quartier général.

Ce matin, il pleut un peu. La promenade dans la ville permet d’admirer de très belles maisons hollandaises. Presque à douter d’être sur le continent africain. La ville est paisible, il y règne une atmosphère de campagne. Vous êtes seulement à 45 minutes du Cap. Nous avons séjourné dans une « Winery » appartenant à un propriétaire français bordelais, qui a investi dans ce vignoble pour y apporter les méthodes françaises de vinification en cuve.

Ensuite il y a Franschhoek, littéralement le « coin des Français ».

Lors de la révocation de l’édit de Nantes, au 17ème siècle, les Huguenots (français protestants) se réfugièrent en Hollande. L’Afrique du Sud, alors colonie néerlandaise manquait de mains d’œuvre qualifiée.

Les 176 premiers Huguenots partirent sans bagages et après un long et périlleux voyage de 3 mois, ils furent accueillis au Cap et s’installèrent près de Stellenbosch dans cet endroit qui fut alors nommé « le coin des Français« . En tout, c’est environ 300 personnes qui s’y installèrent: des spécialistes de la vigne, du vin et de l’olivier. La politique d’assimilation fut active : mariages mixtes obligatoires (Hollandais et Français), abandon de la langue …. en une génération la pratique du français disparut au profit de l’Afrikaan.

Et même s’il subsiste des familles au nom de Duplessis, Marais, Malherbe, Joubert … les seuls mots français utilisés se trouvent aux frontons des restaurants et des boutiques !! Cette petite ville est charmante avec son petit air de France. Le musée des Huguenots est passionnant (vidéo en français sur demande à l’accueil)

environs-du-cap-Franschhoek-afrique-du-sud

le Musée des Huguenots -la rue principale-les restaurants


Enfin, un petit coin de Paradis sur terre: Babylonstoren à Simondium.

Située entre Stellenbosch et Franschhoek, il s’agit d’une ferme historique très bien conservée et réputée pour son jardin de 3,5 hectares. C’est un domaine viticole qui produit aussi des fruits et des légumes bios. Dans la boutique, vous pouvez acheter leur production (huile, confitures, miel, fromages, charcuterie et pain). La visite vous emmène sur un petit nuage dont vous avez bien du mal à descendre!!

crédits photos @desroulettessouslespieds

Notre voyage va se poursuivre sur la route des Jardins qui longe les deux océans tumultueux (atlantique et indien) jusqu’à Port Elisabeth où avant de reprendre notre avion nous faisons un safari dans Schotia Reserve et Addo Park .

Nous faisons aussi une échappée vers le Karoo afin d’y admirer encore un des plus beaux paysages au monde: les montagnes du Swartberg avec ses plaines semi arides et ses vallées fertiles. L’Afrique du Sud, c’est vraiment le pays des superlatifs. A suivre … En attendant, régalez vous avec les Rusks, petits biscuits secs!

Pin It on Pinterest

Share This