Ile de Miyajima  – littéralement île sanctuaire – est le nom le plus fréquemment donné à l’île d’Itsukushima.  Située dans la baie de Hiroshima et donnant sur la mer intérieure de Seto, elle est classée comme l’un des trois plus beaux sites du Japon grâce notamment à son Torii et son sanctuaire shinto « flottants ». Nous y avons séjourné deux jours pleins. Nous sommes arrivés le soir par le train en provenance de Tokyo et par le Ferry. Cet article est le récit de notre deuxième jour sur l’île sacrée.

Après la visite du temple Daishô-in, nous redescendons vers le sanctuaire Shinto d’Itsukushima, inscrit au Patrimoine Culturel Mondial de l’UNESCO.

Deuxième jour de notre visite sur l’Île de Miyajima

« La joie est en tout, il faut savoir l’extraire » Confucius

 

  • Sanctuaire d’Itsukushima :

« On dit que les déesses ont choisi l’île parce qu’elles cherchaient une baie fermée pour leur sanctuaire ».

île de Miyajima Japon Sanctuaire d'Itsukushima :

Sanctuaire d’Itsukushima :


Ce sanctuaire Shinto sur pilotis, bâti sur le sable raconte plus de 1400 ans d’histoire du Japon
. Au moment de la marée haute, on a l’illusion qu’il flotte sur l’eau. Sa structure date de l’époque Heian. Elle est laquée d’un rouge vermillon flamboyant et offre ainsi un contraste sublime entre le bleu intense de la mer et le vert profond des forêts primitives du Mont Misen.

C’est un exemple d’architecture rare et unique vénéré par les japonais. Comme dans tous les temples Shinto, ils peuvent s’y marier. Les habitants de Hiroshima doivent réserver 1 an avant.

Se promener dans les temples japonais est un plaisir unique. S’il n’y a pas trop de monde, l’atmosphère y est empreinte d’une grande sérénité. 

Chaque temple dispose d’une réserve de Sakés (au pluriel, car il y en a d’innombrables sortes). Cet alcool est stocké dans de jolis bidons « komodaru » ou « sakadaru » . Non pas que les moines soient producteurs ou grands consommateurs, tout simplement, ces barriques sont des présents. En effet les bidons sont offerts au temple par de riches citoyens ou des entreprises. Leur but est de  s’attirer ainsi la bienveillance des Dieux pour leurs affaires. Les bidons sont décorées de grues, oiseau symbolique du Japon.

La vidéo ci-dessous montre la construction sur pilotis et la vue que l’on a sur la pagode à 5 étages et sur le Torii flottant.

 

  • Flânerie dans les rues de Miyajima :

– Les daims de Miyajima :

Nous repartons vers le centre ville. Comme la veille au soir nous croisons des daims (ou cerfs)  sur notre chemin. Les daims au Japon sont une institution, animaux sacrés, parfois classés trésors nationaux. (Dans la religion shintô certains animaux sont considérés comme des messagers divins).

île de Miyajima les daims sacrés

Les daims sacrés

 

– Les mariés de Miyajima :

Nous croisons aussi des mariés dans leur kimono traditionnel. Si le mariage civil est extrêmement simplifié au Japon, on se marie de plus en plus au sanctuaire selon le rite shintoïste .

La mariée se fait aider pour sa préparation physique. On l’habille d’un kimono blanc à manches longues et de sandales. On lui applique ensuite un maquillage blanc sur le visage le cou et la nuque pour avoir le teint pâle.  Mais le maquillage ne doit pas être aussi marqué que celui des geisha.

Elle utilise les fameux « aburatorikami« , petits papiers matifiants qui permettent les retouches sur le visage en absorbant la brillance (et pas seulement le jour du mariage !).

Le marié, lui, est plus traditionnellement habillé en noir et sombre. La tenue des membres du cortège est aussi codifiée (kimono noir pour les femmes mariées et de couleur pour les célibataires)

île de Miyajima Les mariés

Les mariés de Miyajima

 

– Les spécialités culinaires de Miyajima : 
  • Nous avons dégusté pendant notre séjour les huîtres (énormes) cuites dans leur coquilles sur de la braise dans la rue.
  • Ainsi que les « Momiji-manju » un gâteau fourré qui prend la forme d’une feuille d’érable. Il s’agit d’un biscuit très moelleux, confectionné à partir de pâte de gâteau chiffon « Castella » (farine, eau, sucre et fécule) et fourré avec une pâte de haricots rouges (mais en en trouve avec d’autres parfums … un peu moins japonais  comme : chocolat, crème pâtissière, thé vert macha, fromage, marrons)  …aussi fourrés à la crème glacée).
    On peut les manger tout chaud, sortis du four dans le village de Miyajima et en faire provision pour en ramener chez soi !

L’érable en japonais se dit « momiji« qui signifie « revient ». Il s’agit d’un arbre emblématique. Sa feuille est aussi l’emblème de la Préfecture d’Hiroshima. Il est l’arbre consacré de Miyajima. Ceci peut expliquer la forme de cette pâtisserie.

Une autre histoire qui se déroule à l’ère Meiji raconte qu’à l’occasion de la visite du Premier Ministre, celui-ci  serait entré dans un salon de thé et voyant la délicate main d’une jeune fille, lui aurait dit pour s’amuser « Si on nous confectionnait une pâtisserie en forme de feuille d’érable, nous pourrions nous régaler!». La patronne du Salon de thé, eut l’idée d’utiliser une feuille d’érable tombée pour décorer une pâtisserie et ainsi seraient nés les célèbres Momiji Manju.


– Et pour finir, une balade sur le Mont Misen

Le Mont Misen est la montagne sacrée de Miyajima et sa forêt est classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco. C’est l’endroit idéal pour y admirer la vue sur la mer de Seto.

Nous prenons donc le téléphérique pour le Mont Misen, lieu de pélérinage pour les croyants. L’environnement naturel est intact et la forêt est classée à l’UNESCO. 

L’endroit compte sept merveilles dont le Kiezu-no-hi (la flamme éternelle qui dit on brûle depuis 1200 ans).

Il est dit que « l’eau chauffée avec ce feu soigne toutes les maladies ». Il a également servi pour allumer la « flamme de la Paix » au Parc Mémorial de la Paix à Hiroshima.

Voilà, c’est notre dernier soir sur cette île magique.

Nous assistons à notre dernier coucher de soleil et nous aurons l’occasion de voir le sanctuaire à marée haute.
Nous sommes émus devant tant de beauté et nous remercions notre bonne fortune de nous avoir permis de connaître un si beau lieu.

Demain nous reprenons le Ferry. Nous allons à Kyoto en faisant un stop à Hiroshima.

île de Miyajima Sakés

Ile de Miyajima Sakés

 

crédits photos : @desroulettessouslespieds

drapon japon

 

 

Pin It on Pinterest

Share This