Récit de notre séjour sur l’Ile de Miyajama au Japon.

En  2015, en provenance de Hong Kong, nous avions fait un court séjour à Tokyo et Kyoto. Sous le charme de ces deux villes et de ce pays, nous nous étions promis de revenir au Pays du Soleil Levant et des Kimonos.

Le 28 mai 2016 après un vol de 12 heures environ entre Paris et Tokyo nous nous reposons une journée dans la capitale Tokyo. Cela nous permet de reprendre des forces et nous remettre dans l’ambiance.

Nous partons le lendemain pour Miyajima 宮島, l’île sacrée dans la mer intérieure de Seto. (Préfecture d’Hiroshima).

Voici le récit de ces deux jours passés sur cette île envoutante.

Myajima une île sacrée : « Interdit d’y naître, d’y mourir et d’y abattre des arbres »

Cette île est sacrée. Il est interdit d’y naître, d’y mourir et d’y abattre des arbres. Ainsi, ce lieu est un sanctuaire pour la flore et la faune.  (on y trouve des daims en liberté dans les rues) .

Elle est célèbre pour son Torii flottant, un des monuments les plus photographiés au Monde. Ce portail érigé à l’entrée d’un sanctuaire est un symbole du shintoïsme. Il sépare l’enceinte sacrée de l’environnement profane.

A Miyajima, il se trouve en mer, proche de l’île et accessible à pied à marée basse. Il est visible de presque tous les points de vue et du lever au coucher du soleil, c’est un vrai ravissement.

Myajima Tori la nuit Japon

Le Mont Misen s’élève à 535 mètres. La vue et le spectacle sur la mer de Seto y sont époustouflants. La forêt primitive qui le recouvre a été classée au Patrimoine Mondial aux côtés du Sanctuaire sur pilotis d’Itsukushima.

Trois trains et un ferry plus tard, nous arrivons à destination

Ce soir là il pleut. L’île s’est vidée de ses touristes venus pour une journée.

Nous devons absolument prendre notre chambre dans notre  Ryokan(1) au plus tard à 18h30. C’est notre première expérience de ce genre d’auberge traditionnelle. La ponctualité est une vertu au Japon. Nous devons nous présenter au plus tard à l’heure indiquée. Nous prenons donc possession de notre chambre à l’heure prévue. Pour ce séjour, pas de tatamis. Ce Ryokan possède des chambres à l’occidentale avec salle de bain privative.  Je suis impatiente de découvrir leur Onsen (2).

Un Yukata pour chacun (kimono d’intérieur) est mis à notre disposition ainsi que des chaussons. Nous ne prendrons pas le repas à l’auberge, désireux de découvrir la ville.

Le personnel d’accueil nous a demandé de choisir entre deux horaires pour le petit déjeuner. Nous sommes donc ponctuels, le lendemain matin, dans la salle de restaurant. Les plateaux du petit déjeuner japonais sont déjà préparés (nous n’avions pas d’option petit déjeuner occidental) .

Chaque plateau est composé de riz, d’algues séchées, de tofu, de poissons fumés, d’une salade de choux blanc, d’achards, d’une soupe miso, d’une petite omelette, d’un quartier d’orange, le tout arrosé de thé vert. De quoi prendre des forces mais Bernard n’a pas l’air convaincu, absolument pas !

Une grande et belle journée ensoleillée (les Dieux sont avec nous) nous attend.

Petit déjeuner japonais

 

Premier jour de notre visite sur l’Île de Miyajima
_____________________________________

Le Daishō-in, temple bouddhiste de la secte Shingon

Nous délaissons pour l’instant le site du Torii flottant pour visiter le Daishō-in, temple bouddhiste ésotérique de la secte Shingon situé au pied du Mont Misen. C’est l’un des temples les plus prestigieux de l’ouest du Japon.  Comme d’habitude à l’entrée du Temple les gardiens Nio éloignent les mauvais esprits et ont pour mission de maintenir la philosophie Bouddhiste sur terre .

 

Entrée du Daishō-in

 

escalier entrée Daishō-in

 

Ce temple est une véritable merveille, niché dans un écrin de verdure. Il se trouve sur une hauteur. Nous allons parcourir ses sentiers arborés et sinueux pour y découvrir, entre autres, les 500 statues des disciples de Shaka Nyorai  et celle du dieu Jizo , gardien des âmes des enfants. Bientôt les statues se dévoilent aux yeux des visiteurs émerveillés que nous sommes.

Les parents qui ont perdu un enfant prennent soin des statues du Dieu comme s’il s’agissait de leur enfant perdu.

 

C’est la fin de notre première journée sur l’île de Myajima.

Le lendemain, notre visite se poursuit avec le sanctuaire Shinto d’Itsukushima 厳島神社 VIIème siècle et le Mont Misen.

Notes :
(1) Ryokan
: auberge typique et traditionnelle au Japon dans laquelle vous êtes considérés comme un hôte qui doit se conformer aux usages de la maison et non comme un client. Les horaires sont fixes le matin et le soir. On se déchausse à l’entrée. L’établissement met à votre disposition un yukata (kimono d’intérieur). Pour votre toilette, même si certains établissements possèdent une salle de bains dans la chambre, un onsen (2), souvent alimenté par de l’eau thermale, est à votre disposition. La plupart du temps on dort sur tatamis mais certains Ryokan disposent de chambres à l’occidentale (mais de toute façon la literie est très ferme au Japon !)

Sites de référence pour préparer le voyage :  Vivre le japon et Kanpai

 

 crédits photos : @desroulettessouslespieds

drapon japon

Pin It on Pinterest

Share This