TEMPS DE LECTURE 9 minutes

Comment visiter Collioure, la cité aimée des peintres, si vous disposez de deux jours ? Voici pour vous aider, une présentation des nombreux attraits et trésors que recèlent cette ville. En deux jours pleins, vous aurez aussi le temps de pousser jusqu’à la côte espagnole pour admirer le Cap Cerbère.

Niché au fond d’une baie, sur la côte Vermeille, à 20 km de l’Espagne, entre Pyrénées et Méditerranée se trouve un petit village coloré, aimé des peintres et des photographes pour « sa lumière et la flamboyance de ses couleurs  » (Henri Matisse). 

Nous sommes partis à sa rencontre fin février de cette année 2021, tellement pauvre en échappées à cause de la crise sanitaire. En cette période particulière, nous avons quand même rencontré un peu de monde, mais rien à voir avec la situation habituelle. En effet, ce village est toujours pris d’assaut par les touristes.

visiter-collioure
Collioure sous la lumière de février

Visiter Collioure, c’est faire un voyage dans le passé de la petite cité de la Côte de Vermeille et profiter de son patrimoine culturel qui est un de ses atouts majeurs. La ville a eu très tôt dans l’histoire, un rôle stratégique et commercial. Porte d’entrée en méditerranée des produits en provenance d’Afrique, partenaire d’échanges privilégiés avec le Sénégal, la ville a joué un rôle important dans le commerce de toutes sortes de produits, tant à l’exportation qu’à l’importation. C’est d’ailleurs pour cette raison, qu’elle a été souvent convoitée par son voisin très proche, l’Espagne.

Après de nombreux conflits, la France reprendra, définitivement, ses droits sur la ville au 18ème siècle. Vauban laissera son empreinte sur le Château Royal. Au 19ème siècle, la pêche (anchois) et la production viticole sont les deux activités majeures de la ville. Si de nos jours, ces deux activités sont toujours florissantes, le tourisme est certainement devenu la première activité.

Visiter Collioure, c’est aussi comprendre pourquoi la petite ville est aimée des peintres. En effet, Collioure est marquée par le passage des peintres Henri Matisse et André Derain qui fondèrent le mouvement du fauvisme. Le village très coloré séduit ces adeptes de la couleur. L’été 1905, Matisse s’y rend et est ébloui par le petit port Catalan où les peintres, « entre deux séances en plein air, dégustent les anchois, spécialité du lieu ». Le mouvement Fauve nait donc de cette union entre le ciel bleu, le soleil de juillet et « la lumière méditerranéenne blonde, dorée qui supprime les ombres ».  

Une ville marquée par les eaux

La ville de Collioure a la particularité d’être traversée par plusieurs torrents (le Duy, le Coma Xerric, le Correc d’en Baus, le Ravaner). Provenant des montagnes des alentours et des fossés des vignes, ils ne coulent en général que lorsque de bonnes pluies arrosent la région. En raison de cela ils sont régulièrement à sec et leurs lits servent de parkings et de rues (le Coma Xerric, le Duy ou le ruisseau rue Voltaire).
Source : Découverte du Pays Catalan

Visiter Collioure, que faire, que voir dans la Cité et ses environs


Comment visiter Collioure? L’idéal est d’y consacrer deux jours pour visiter la ville et ses environs. Si le cœur vous en dit, cela vous permettra d’aller sur la Côte Vermeille jusqu’au Cap Cerbère.

Infos pratiques

  • Pour se garer : parking du Cap Dourat et prendre la navette.
    hors saison et en dehors des jours du marché : Place du 8 mai (1 heure gratuite – attention la police tourne en permanence) . La plupart des parkings du centre sont payants.
  • Pour se renseigner sur les visites : Office du Tourisme de Collioure Place du 18 Juin
  • Pour manger : nombreuses offres de restaurants le long de la balade gourmande dans le centre ville ainsi que sur le boulevard Camille Pelletan et le boulevard Boramar. Pendant la période Covid, de nombreux établissements proposent de la vente à emporter.
  • Se baigner dans la ville : des criques et des plages proposent aux amateurs une eau limpide et des plages de sable (beaucoup de monde en été!).

Visiter Collioure, cité aimée des peintres : le chemin du fauvisme

A Collioure, durant l’été 1905, les peintres Henri Matisse et André Derain vont peindre leurs plus beaux tableaux, exposés pour la plupart à l’étrangers.

Le chemin du fauvisme permet d’admirer les reproductions de leurs œuvres. La Maison du Fauvisme organise des visites guidées ainsi que des ateliers destinés aux plus jeunes. Cette maison se trouve derrière la plage des pêcheurs, à côté de l’Office du Tourisme, rue de la Prud’homie.   
Le chemin permet d’admirer les rues du village, dont la ravissante rue des Caranques avec en haut de la rue du Miradour, l’œuvre de Matisse : « Les toits de Collioure« .

visiter-collioure-henri-matisse
« Les toits de Collioure » reproduction Henri Matisse

Visiter Collioure: la balade gourmande

Visiter Collioure, c’est aussi l’occasion de ravir son palais. Le Chemin du fauvisme vous emmène tout naturellement vers celui d’une balade gourmande. Vous ne manquerez pas de ramener des anchois à l’huile et des anchois au sel de la maison Roque et /ou de la maison Desclaux. Au carrefour du Christ, ces deux spécialistes de la préparation de ces petits poissons vous en expliqueront toutes les subtilités, les utilisations et les accommodements. Et puis, au gré de votre promenade, vous prendrez bien un petit verre de banyuls (avec modération).

Votre promenade gourmande, vous permettra d’apprendre, pour peu que vous leviez les yeux au ciel, comment ce vin est élevé, en bombonne sur les balcons des maisons. Le marchand de croquants (malheureusement fermé lors de notre passage) « les croquants de Collioure » se trouve rue Berthelot. Vous trouverez aussi de nombreux restaurants pour toutes les bourses et tous les appétits (fermés eux aussi – certains d’entre eux pratiquent la vente à emporter, en ces temps de Covid).

Visiter Collioure : à la découverte du Patrimoine

Voici un parcours facile qui vous permettra de profiter de l’essentiel de Collioure. Pour cela, après votre stationnement, emprunter la rue Camille Pelletan pour rejoindre la Plage des Pêcheurs. Vous pouvez constater que la rue entre la place du 8 mai et la rue Camille Pelletan est le débouché d’un torrent. En dehors de périodes de crues, il est possible de s’y garer.

Chemin faisant, vous passez devant le petit port de Collioure. La baie est encadrée par l’Église Notre Dame des Anges de Collioure (qui fut un phare) et le Château Royal

visiter-collioure-port
Petit port de Collioure

L’Église Notre Dame des Anges

L’église date du 17ème siècle. La mer entoure ses trois côtés. Son clocher, à l’époque médiéval, jouait le rôle de phare. Entrez, et admirez sa nef dorée (quelques centimes pour déclencher l’éclairage) .

Arrivé au niveau de l’Église Notre Dame des Anges, aller jusqu’au bout de la jetée pour admirer la Chapelle Saint Vincent et poursuivre sur la jetée pour admirer le phare antique.

visiter-collioure-eglise-notre-dame-des-anges-clocher
Église Notre Dame des Anges avec son clocher (ancien) phare
visiter-collioure-notre-dame-des-anges
Église Notre Dame des Anges et la plage des Pêcheurs
visiter-collioure-intérieur-notre-dame-des-anges
Intérieur de l’Église Notre Dame des Anges
visiter-collioure

Chapelle Saint Vincent

Cette chapelle, construite à l’origine sur une île pour contenir les reliques de Saint Vincent, est désormais reliée à la terre ferme par la digue.

visiter-collioure-chapelle-saint-vincent
De gauche à droite : la plage des pêcheurs, l’église Notre Dame des Anges, la chapelle Saint Vincent, la jetée et son phare
chapelle saint vincent
Chapelle Saint Vincent
visiter-collioure-jetée
Chapelle Saint Vincent et phare

Vous y apprendrez la belle histoire du Sauvetage du bateau Saint Michel :  

 Le Saint-Michel était un brick (grand voilier) de 500 tonneaux, parti du Sénégal avec des marchandises telles que des arachides (utilisées par les savonneries) et des briques (négoce et lest). Son port d’attache et sa destination étaient Marseille. Il fut pris dans la tempête et, endommagé, il fit naufrage dans la nuit du 6 au 7 novembre 1871 dans la baie de Collioure en se brisant sur l’île Saint Vincent. L’équipage de ce navire en mauvais état, à bout de force, avait perdu espoir. Ils auraient péri avec leur bateau, comme d’autres au large de Port Vendres, si la Providence ne les avait pas conduit jusqu’à Collioure où la population dévouée est venue à leur secours. Tous les marins furent sauvés. L’ancre sur la plage est le témoin de cet épisode.

En revenant sur vos pas, vous pouvez soit faire le tour du Château Royal par la mer , soit repasser derrière l’Église et emprunter le Chemin du Fauvisme qui vous emmène au cœur du village.

Le Château Royal

Le Château Royal est LE monument historique de Collioure. Il fut érigé sur un castrum romain. Ce fut la pièce maitresse du système de défense de la ville. Fin du 17ème siècle, Vauban rase le village qui s’était installé à l’intérieur de l’enceinte primitive, et élève les remparts. Il est aujourd’hui la propriété du Conseil Départemental 66. Il se visite en temps ordinaire. En ce moment, on peut en faire le tour pour admirer ses remparts (prendre par la Place du 8 mai) et sa partie en bord de mer.    

Le Fort Saint Elme

Ce monument historique de la Côte Vermeille a été construit au 16ème siècle sur les vestiges d’une tour de garde du 8ème siècle construite par les Maures. Il se trouve sur la colline de Collioure entourée de vignes dans une univers minéral aride. Il offre une vue magnifique sur la ville. Actuellement, il est fermé pour la visite intérieure. On peut en faire le tour et s’installer sur les tables qui se trouvent dans les anciennes douves.

C’est aussi le spot idéal pour faire des photos de Collioure de plus haut.

visiter-collioure-fort-saint-elme
Fort Saint Elme
visiter-collioure-vignoble
Vignoble de Collioure
visiter-collioure-vue-de-saint-elme
Collioure vue du Fort Saint Elme

Comment visiter Collioure, les autres monuments

  • L’Ancienne Eglise et le Couvent des Dominicains 1016 Route de Port-Vendres, cet édifice date du 13ème siècle.
  • Le Fort Carré et la Tour de l’Etoile , ouvrages défensifs du 18ème siècle.
  • Le Fort Dugommier , ouvrage défensif du 19ème siècle sur la côte des Albères.
  • La Tour Madeloc est une tour de guet de la fin du 13ème siècle. Elle se trouve sur une colline de 650 mètres, dans le Massif des Albères entre Collioure et Port Vendres. Elle était destinée à protéger la population des razzias maures sur la côte. Aujourd’hui, elle sert de relai de télévision.
  • La Glorietta : de style mauresque, il s’agit de la gloriette du jardin Pams de la Villa Pams qui abrite aujourd’hui le Musée d’Art Moderne Jean Peské.
visiter-collioure-Château-Saint-Elme-Moulin-Cortina-Glorietta
De haut en bas : Château Saint Elme, le Moulin de la Cortina, la Glorietta

Se baigner à Collioure ou du côté du Fort de la Mauresque

Deux plages dans le centre accueillent les baigneurs : celle des Pêcheurs et celle de Saint Vincent. Attendez vous à y trouver beaucoup de monde.

Je vous propose d’aller jusqu’à la petite crique qui se trouve à Port Vendres. Vous pourrez aussi y faire la balade sur une partie de la côte rocheuse des Albères (Côte Vermeille) qui est Site Natura 2000. A Port Vendres, prenez le chemin de la Mauresque. La crique se trouve en contrebas à droite. Le Fort de la Mauresque, ouvrage défensif de Port Vendres, se trouve tout au bout. Les Espagnols, Vauban et les Allemands y ont mis leur touche.   

crique de la mauresque port vendres collioure
fort de la mauresque collioure port vendres

Que voir que faire dans les environs de Collioure: la Côte Vermeille


Comment visiter collioure: le sentier du littoral pour les randonneurs

Le sentier du littoral, appelé « le chemin des Douaniers », au départ de Collioure permet de rejoindre l’Espagne en passant par Port Vendres, le Cap Béar, Banyuls et Cerbere. De l’autre côté, il permet de rejoindre Argelès.

Pour les amateurs : voici tous les renseignements sur le chemin des douaniers

Découvrir la Côte rocheuse des Albères jusqu’à l’Espagne

Collioure connut entre 1940 et 1944 des jours sombres. Des juifs menacés de mort, des résistants pourchassés, des aviateurs alliés abattus sur le sol français tentent de passer en Espagne au pied du massif des Albères pour tenter de rejoindre l’Afrique du Nord. De l’autre côté des Pyrénées la solidarité catalane prenait le relai.

La côte rocheuse des Albères ou côte Vermeille, « correspond à l’endroit où le massif pyrénéen rencontre la méditerranée (wikipédia) ». Elle est inscrite à l’Unesco sous le nom de « rivage méditerranéen des Pyrénées ».

Le panorama grandiose permet d’admirer une côte très découpée avec des petites criques, des villages typiques, des ports de pêche et des vignes à flanc de coteaux. Nous avons suivi la route des cols jusqu’à la frontière espagnole direction Cerbere / Bagnuls .  

visiter-collioure
cap-cerbère
Vue sur le Cap Cerbère tout au fond de la photo

Connaissez vous Collioure ?
Sinon, découvrir Collioure,
est-ce que cela vous tente ?

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :