Prague Stare Mesto est le quartier historique de la capitale tchèque.  Nous y avons consacré deux jours sur quatre de notre séjour, et au total quatre jours à la capitale tchèque. Prague « Praha » est une des plus belles villes au Monde, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Visiter Prague, musée à ciel ouvert, c’est faire un saut dans l’histoire. En effet on peut lire sur les murs de ses bâtiments l’histoire de l’Europe Centrale. Cette ville mérite bien sûr que l’on s’y attarde bien plus que 4 jours pour sortir des sentiers battus et prendre le temps de flâner dans ses rues et quartiers moins fréquentés par la foule des touristes. 

Mais si vous ne disposez que de peu de temps, je vous propose de découper votre visite en 4 parties. Deux jours pour visiter « Stare Mesto » avec une extension dans Nove Mesto.  Un jour pour visiter le Château en franchissant la Vltava  grâce au Pont Charles. Enfin une journée dans Mala Stranna ma préférée.

Tout au long de leur histoire pour le moins tourmentée, les tchèques se sont battus pour leur indépendance. Ils sont membres de l’Union Européenne depuis 2004 et devraient adopter l’euro en 2019/2020 (si tout va bien !). La ville est très riche dans tous les sens du terme, il s’agit de la 5ème région urbaine la plus riche de l’Union Européenne, son PIB est supérieur à celui de l’île de France. Aujourd’hui, elle accueille un fort tourisme de masse et pour visiter les sites incontournables, vous n’y n’échapperez pas. Alors n’hésitez pas à sortir des sentiers battus et aventurez-vous vers des quartiers plus tranquilles qui loin des circuits touristiques habituels vous réserveront de véritables surprises.

 

Prague Stare Mesto détails architecturaux

Prague Stare Mesto détails architecturaux

 

Dans la vidéo ci-dessus : Prague vue du Château

Rapide présentation de Prague

« une ville sous influence et un peuple en quête d’indépendance et de liberté » :

La ville a connu différentes influences au cours des siècles : slaves, germanophones et juifs y ont laissé leur empreinte.
Tout d’abord les slaves avec les Ducs de Bohême, ensuite les germanophones avec l’incorporation au Saint Empire germanique, puis l’empire austro-hongrois des Habsbourg, ensuite Frédéric II de Prusse. Les juifs constituaient 30% de la population à la fin du 16ème. Tous ont cohabité, plus ou moins sereinement, dans cette ancienne capitale de la Bohême située en plein cœur de l’Europe centrale. Ce mélange a produit une richesse culturelle incroyable sur tous les plans architecture, cuisine et musique, peinture …

Le Printemps de Prague de la musique existe depuis 1946. La ville fut le lieu de cruelles guerres de religions. Ici la Réforme et l’Église se sont affrontées durement et l’on doit à la contre-réforme menée par les Jésuites, l’accumulation d’édifices religieux, histoire de bien enfoncer dans la tête des fidèles que les protestants (ceux qui protestaient contre L’Église Catholique) étaient bien des hérétiques.

Prague est donc la ville des mille clochers. Imaginez un peu : au rythme de la visite de 2 clochers par jour il vous faudrait 500 jours pour les voir toutes. Donc, amateurs d’église vous serez ravis, passionnés d’églises baroques vous serez comblés!

La ville s’organise autour de petites places et de rues qui de la Place de la République vous emmène traverser la Vltava par le Pont Charles pour aller jusqu’au Château. 

C’est une succession de lieux qui nous raconte la vie d’un peuple. Une vie longue et riche en évènements heureux et malheureux. Elles illustrent le désir d’un peuple à devenir indépendant et maitre de son destin. En voici quelques-unes avec un condensé de leur histoire et leur légende car Prague est une ville de contes et de mystères. Ces légendes de Prague et de l’ancienne Bohême ont eu une importance extrême pour renforcer l’identité des tchèques, qui aurait bien pu être engloutie par la monarchie austro-hongroise. 

Vous trouverez les infos pratiques à la fin de cet article


Strare Mesto , la vieille ville, visite guidée

 

  • La place de la République sépare Stare Mesto la vieille ville de la ville nouvelle.
Prague Stare Mesto Salle Smetana

Salle Smetana

Près de la Tour Poudrière, se trouve la Maison Municipale qui réunit une salle de concert, un restaurant et un café art nouveau où nous allions souvent prendre notre petit déjeuner. Je vous recommande leur expresso! L’après-midi les serveurs passent avec le chariot des desserts, bien peu de personnes y résistent ! La salle de concert « Salle Smetana » accueille les concerts du festival du Printemps de Prague de la Musique et chaque soir c’était un véritable plaisir de voir les amateurs de musique classique dans leurs tenues élégantes.

Prague Stare Mesto Salon de Thé près de la Tour Poudrière

Salon de Thé près de la Tour Poudrière

  • La rue Celetnà

Elle relie la Place de la République à la vieille ville de Prague, en passant sous la Tour Poudrière est une rue très fréquentée avec de nombreuses boutiques.

  • La place de L’Hôtel de ville Staromestske Namesti:

c’est le cœur historique de Prague et la place la plus célèbre d’Europe.

  • Prague Stare Mesto place de L'Hôtel de ville Staromestske Namesti

    place de L’Hôtel de ville Staromestske Namesti


    Elle est bordée de palais et d’églises dont Notre Dame de Tyn et Saint Nicolas. C’est sur cette place que se trouvent l’Hôtel de ville et l’horloge astronomique : « Prazsky orloj » édifiée au 15ème siècle.

    La légende raconte que les conseillers municipaux de la ville ont crevé les yeux de Maitre Hanus, son maître horloger, pour éviter qu’il ne construise une réplique dans une autre ville. Toutes les heures, une foule impressionnante de touristes s’y rassemble pour admirer le défilé des figurines en bois. Elle porte une des superstitions les plus importantes de la ville car si elle s’arrête, c’est un mauvais présage pour la toute la Bohême. En 2002, l’horloge s’est arrêtée et la ville a été ensuite ravagée par les inondations. Pour les Praguois, pas de hasard car nombreux sont ceux qui croient à ce mauvais présage. tenu va ici

    Plusieurs évènements historiques s’y sont déroulés, de la décapitation des chefs de la rébellion contre les Habsbourg en passant par la révolte contre l’Eglise Catholique de Jan Hus. On y trouve en son centre un monument, de style rococo, édifié en 1915 et dédié à ce Pasteur.

 

  • L’Ungelt

qui était un mot utilisé pour désigner le droit de douane des marchands de Prague a donné son nom à cette place très commerçante.

  •  

  •  Malé Namesti

cette « petite place » est charmante et devient bien agréable lorsque le flot des touristes se calme en fin de journée. On y trouve de nombreux restaurants.

A Prague tous les styles d’architecture cohabitent : classique, baroque, art nouveau et … stalinien.

 

  • La rue Karlova est la plus ancienne de Prague.

Elle relie la vieille ville au Château. On y trouve la maison au Puit d’Or qui est réputée pour être la plus belle maison de Prague.

La légende raconte que la nuit on peut voir briller l’or dans le puits de cette maison. Alors apparaît un chevalier espagnol sans tête accompagné de sa dame. Ils auraient été tués à cet endroit … selon la légende

  • Prague Stare Mesto Détails de la rue Carlova

    Rue Carlova

 

  • Le Rudolfinum de Prague est une salle de concert de style néo renaissance.

C’est le lieu où se produit l’orchestre philharmonique de Prague. Dans le cadre du Printemps de la musique, nous avons eu l’occasion d’assister à un concert de Musique de Chambre avec des musiciens enthousiastes et enjoués !

  •  

    Terre d’affrontements idéologiques, Prague a connu plusieurs pogroms à l’encontre des juifs. Pendant la 2eme guerre sa population juive fut littéralement décimée. Et puis ce fut le tour de l’affrontement communiste que l’on sait, les chars russes dans la ville et enfin le retour de la Démocratie.Le quartier juif Josefov. La communauté juive de Prague fut l’une des plus importantes d’Europe.

    Elle fut regroupée au 13ème siècle dans ce quartier au sein d’une ville autonome. Cette communauté a connu des destins divers et tourmentés avec plusieurs pogroms et une extermination lors de la 2ème guerre mondiale par les nazis mais aussi des moments de calme qui permirent l’expression d’une culture d’une grande richesse. Le cimetière juif, le musée et les synagogues en sont l’emblème. Une des synagogues, bâtie au 13ème siècle est la plus ancienne d’Europe en activité. « Staronové synagoga » a résisté à tout. Cette longévité est expliquée par une légende : ce sont des anges qui ont rapporté du temple de Jérusalem les pierres qui forment encore ses murs et la synagogue est très fortement associée au mythe du Golem, colosse de boue fabriqué par le Rabbin Loewe pour protéger la communauté juive et qui git – dit on – sous son toit.

    A l’occasion d’un assainissement du quartier, au 19 siècle, des immeubles chics furent construit dont la rue de Paris qui abrite aujourd’hui des boutiques de luxe.

 

  • La place Betlémské –place de Bethléem – est le lieu emblématique de Prague.

     

    Prague Stare Mesto La place Betlémské

    La place Betlémské

    C’est ici que Jan Hus, en prêchant, se lança dans une vive critique contre la corruption de l’Eglise Catholique. Le milieu de cette place est occupé par des restaurants, il y règne une atmosphère sereine.

    Prague Stare Mesto Théâtre des Etats « Stavovské Divadlo ».

    Théâtre des Etats « Stavovské Divadlo ».

 

  • Après avoir traversé la place, on débouche sur le Théâtre des Etats « Stavovské Divadlo ».
  • Prague fut une terre d’accueil des plus grands musiciens. Alors que Vienne boudait Mozart, son génie était reconnu à Prague. C’est ici qu’il composa Don Giovanni et que la première de son opéra eut lieu. A droite, en dessous, la statut du « Commandeur ».Indépendante depuis 1918, Prague connut l’affrontement communiste que l’on sait, les chars russes dans la ville et enfin le retour de la Démocratie

 

Extension dans Nove Mesto « nouvelle ville » de Prague

fut construite au 14ème siècle mais son essor fut très important à partir du 19ème siècle.

  • La légende raconte que dans une bâtisse de ce quartier un certain docteur Faust, adepte de magie noire, aurait, au cours du XVIe siècle, vendu son âme au diable en échange du secret de l’amour et de la jeunesse éternelle.

     

    C’est sur sa longue et rectiligne artère que se trouve la place Wenceslas. Cette place, chère au cœur des tchèques symbolise leur désir d’indépendance. Elle sera le point de ralliement lors du printemps des peuples en 1848. En 1918, elle verra la proclamation de l’indépendance du pays, elle connaitra les chars soviétiques en réponse au printemps de Prague en 1968. En 1969, un étudiant, Jan Palach, s’y immolera par le feu en protestation contre l’occupation soviétique. En 1989, toute la ville s’y donnera rendez-vous pour réclamer la liberté

    Infos pratiques pour visiter Prague :

    Quand partir ?  Prague est en Europe Centrale, les hivers sont rigoureux avec un ensoleillement peu important. Nous avons choisi le mois de mai pour deux raisons pour  la douceur du climat à cette époque et pour le Printemps de la Musique de Prague

    Où loger ? Le choix de loger dans la banlieue peut se justifier pour des raisons économiques d’autant plus que les quartiers sont très bien desservis par le métro. Cependant, comme toujours, se loger près du centre a pour avantage de ne pas perdre de temps et de pouvoir revenir éventuellement se reposer. L’offre de restauration y est plus nombreuse. Dans le quartier de la place de vous trouverez les 2 hôtels du groupe ACCOR : le Sofitel Mac Gallery et l’hôtel Novotel, chacun parfait dans sa catégorie et parfaitement centraux.

    Comment payer : La monnaie du pays est la couronne tchèque voir ici le convertisseur en Euros. Le change peut se faire à l’aéroport mais le taux n’est pas du tout intéressant. Il est préférable de changer dans les banques locales et non dans les bureaux de change (Pour les banques locales voir l’article d’IDEOZ Voyages sur ce sujet )

    Vous êtes prêts pour la visite ? Alors en route pour un trajet qui nous conduira de la place de la République au Pont Charles en passant par la Nove Mesto et la Place Wenceslas. La promenade sera agrémentée de quelques légendes ou contes glanés ici et là.

    Crédit photos : @desroulettessouslespieds.com

Pin It on Pinterest

Share This