Un jour à Venise, vous me direz que c’est court et vous avez raison. La découverte de la ville mérite amplement un séjour bien plus long. Ce séjour en mai 2018 n’est pas le premier. Nous avons choisi de loger sur la calme et sereine Île de Murano. Nous sommes d’humeur flâneuse et nous n’avons guère envie de nous mêler à la horde des touristes.  Ce trajet en notre compagnie vous donnera une excellente idée de l’atmosphère de la Sérénissime et vous permettra de (re)découvrir la ville plus tranquillement.

 

Un jour à Venise, à pieds et sur le Grand Canal

Si comme nous, si vous avez envie de ralentir, de prendre votre temps et de flâner dans la ville, vous perdre dans « les calle« , « les strada » et les « campi » , découvrir le charme des canaux secondaires, les petits ponts qui les enjambent, cet article est fait pour vous. Ici on ne visite aucun musée, aucune église, vous en trouverez sur votre chemin, libre à vous d’entrer, de vous arrêter sur un coup de cœur à une station du vaporetto. Ici on est dans un musée à ciel ouvert.  Mieux, ici on est dans un Théâtre et on s’écarte de la foule pour profiter de l’enchantement.

« Un jour à Venise« , vous invite à nous suivre dans cet itinéraire très arbitraire où se mélangent endroits calmes (un exploit) et typiques comme la visite du Ghetto,  les deux ponts du Rialto (plus touristique, mais c’est un passage obligatoire) et de l’Accademia (celui- ci est à l’heure où j’écris cet article en réfection), la Basilique Santa Maria della Salute pour la vue en face sur le Palais des Doges et enfin la Place Saint Marc et la Basilique San Marco, le Palais des Doges et le Pont des soupirs. Ici,  il suffit parfois de contourner un monument et de s’enfoncer dans une ruelle pour découvrir tout seul quelques trésors, comme la façade sur le canal, par exemple de la Fenice (le Théâtre de Venise) ou bien quelques jardins secrets.

Un jour à Venise : admirer la Sérénissime de la lagune.

Bien sûr, si vous êtes arrivés par bateau, vous avez déjà eu cette vision sublime et irréelle de Venise vue de la lagune. Comme nous logeons sur l’île de Murano, le matin de bonne heure, nous prenons le Vaporetto avec les travailleurs qui se rendent sur l’île principale. Le trajet du bus sur la lagune, longe la lagune dans sa partie nord. Après une halte au cimetière San Michele, nous entrons dans Venise par le canal de Canaregio au nord-ouest.

L’objectif de la journée est de commencer notre visite de la Sérénissime par le Ghetto de Venise, un lieu que nous affectionnons particulièrement. Le quartier est généralement calme. L’endroit est populaire, le linge sèche sur une corde entre deux immeubles séparés par un canal. Ici, ça ressemble à l’Italie. Vous cherchez la foule des touristes ? Elle se trouve sur la place Saint Marc. Rassurez vous, nous la retrouverons en fin de journée.

Un jour à Venise, est un itinéraire à pieds qui nous éloigne, pour l’instant, du Grand Canal volontairement. En effet, nous avons prévu de prendre à nouveau le vaporetto dans l’après-midi, de la Basilique Santa Maria della Salute jusqu’à la Piazza Roma pour l’aller. Le retour se fera en sens inverse jusqu’à la Place Saint Marc d’où nous reprendrons ensuite l’autobus de ligne maritime jusqu’à Murano.

La promenade sur le Grand Canal se fait donc d’Est en Ouest (et vice versa). Nous débutons donc le programme de notre journée au début du Canal de Canaregio. Nous rejoignons à pied le Ghetto. Les vénitiens s’affairent, chacun dans son domaine.

un jour à venise canal canaregio

Le canal du Canaregio

 

Le Ghetto de Venise, et le Canaregio, à l’écart des circuits touristiques

Nous entrons dans le Ghetto par la petite rue du Ghetto Vecchio pour nous rendre à la place du Ghetto NuovoL’endroit est populaire, riche en bâtiments de culte, on dénombre pas moins de cinq synagogues.  Le mot Ghetto vient de l’italien geto qui signifie fusion.

un jour à venise place ghetto nuovo

Place du Ghetto Nuovo

 

La Sérénissime et les Juifs d’Europe : le Ghetto du 16ème siècle à nos jours

Suite à des épurations et persécutions en Espagne, au Portugal, en Allemagne, en Europe Centrale et à Constantinople, de nombreux Juifs ont trouvé refuge à Venise dans l’île de la Guidecca. Les vénitiens s’inquiètent alors de cet afflux de population. Le 29 mars 1516, Le Sénat de la Sérénissime République décide de les confiner dans le quartier de l’île du Canaregio :

« Désormais les Juifs devront vivre ensemble dans l’enceinte des maisons qui sont dans le Ghetto tout près de Saint Jérôme».

Deux portes sont installées de chaque côté du Ghetto Vecchio que l’on ferme le soir, à la fois pour les surveiller et pour les protéger. Ces portes sont ouvertes le matin au son de la Marangona et fermées à minuit par quatre gardes chrétiens employés et payés par les Juifs. A noter qu’à la même époque, la même contrainte était imposé aux Vénitiens habitant le quartier des étrangers à Alexandrie en Égypte.

Nous sommes donc au 16ème siècle et on impose donc, aux Juifs vénitiens, de rejoindre le ghetto nouvellement créé. Tous sont astreints à porter un signe distinctif de reconnaissance. Les vénitiens ayant peur que les Juifs empoissonnent leurs puits, ceux-ci ont le droit d’utiliser seulement les leurs à l’intérieur du Ghetto. C’est pour cette raison que l’on trouve dans le Ghetto de nombreux puits mais les puits actuels, portant des inscriptions plus récentes, ont certainement été déplacés ou remplacés.

Par manque de place, la population croissant, un petit Manhattan se crée au Moyen-âge. Ainsi, dans impossibilité de s’étendre horizontalement, les habitants créent un habitat vertical. Certains immeubles atteindront sept étages. L’ activité commerciale du quartier est intense ainsi que l’activité religieuse et culturelle.

un jour à venise ghetto reproduction un jour à venise ghetto construction

un jour à venise patisserie ghetto

Pâtisserie Yiddish dans le Ghetto


Il faudra attendre 1797 pour que les portes soient démolies par les troupes de Napoléon et les Juifs émancipés. Il sera rétabli mais définitivement supprimé en 1866. Déportés en 1943, la population sera décimée.
Une longue et couteuse réhabilitation du quartier a commencé en 1990. Pour en savoir plus sur le Ghetto de Venise, ne manquez pas cet article de géopolis

un jour à Venise ponte de ghetto novo

Le pont du Ghetto Novo


Un conseil, laissez les gondoles à Venise !

Nous quittons le Canaregio et le Ghetto juif. Nous nous dirigeons en passant par les petites rues et la multitudes de canaux secondaires vers le quartier du Ponte Vecchio . Nous longeons ainsi les canaux secondaires bordées de boutiques et de restaurants sous des arcades. Chaque franchissement de pont est l’occasion de voir l’activité principale de Venise : les balades en gondoles. Désormais, elles sont réglementées avec un tarif unique et affiché. Chaque tour opérateur inclut dans son séjour cette promenade qui désormais, à cause de l’affluence a perdu son caractère romantique. Nous passons notre chemin.

un jour à venise gondoles

un jour à venise restaurant sous les arcades

Restaurant sous les arcades

 

Un petit tour quand même sur le pont le plus célèbre de Venise : le Rialto

Nous voici désormais arrivés dans le quartier du Rialto. La densité de touristes est ici très importante. Nous traversons le pont pour arriver dans le quartier de la Fenice, le merveilleux opéra de Venise.

un jour à venise pont du rialto

Le pont du Rialto


La Fenice, soyez audacieux, faites le tour!

Le théâtre de la Fenice a été construit au 18ème siècle. C’est un des hauts lieux de l’Opéra italien. Ravagé par le feu en 1996, il a été reconstruit à l’identique après deux ans de travaux. Le Phenix (« Fenice « en italien) renaissait de ses cendres.

un jour à venise théâtre de la fenice

Le théâtre de la Fenice

 

Typique et tranquille, le quartier de l’Accademia, loin de la foule

Nous poursuivons notre chemin jusqu’au pont de l’Accademia qui actuellement est en travaux. Le pont est plus récent que celui du Rialto. C’est le premier pont métallique de Venise. Il date du 19ème siècle. En 1933, le pont métallique fut remplacé temporairement par un pont en bois. La ville a peut être enfin décidé du projet pour le remplacer ou le rénover. Le quartier est lui aussi typique et assez tranquille. On y trouve des petits restaurants sympathiques. Vous aurez l’embarras du choix. Après le déjeuner nous continuons vers la Basilique Santa Maria Della Salute en passant encore une fois par les ruelles bordées de petits jardins

un jour à venise ruelles et jardins

Ruelles et jardins

 

Le parvis de Santa Maria della Salute, la plus belle vue sur le Palais des Doges

Une fois sur le parvis de la Salute (Basilique Santa Maria della Salute), sur la rive d’en face, s’offre à vous la vue sur le Campanile et le Palais des Doges derrière lequel se trouve la place Saint Marc et la Basilique San Marco.

un jour à venise campanile palais des doges

Le Campanile et le Palais des Doges vus de la Salute

 

un jour à venise santa maria della salute

Santa Maria della Salute

 

Un aller et retour dans la ville de Casanova : le Grand Canal

Nous prenons ensuite le vaporetto pour un aller et retour du Grand Canal. Je vous invite à faire cette promenade avec nous en visionnant la vidéo ci-dessous (6 minutes) sur une musique de Nino Rota composée pour le film Casanova de Fellini.

 

Et enfin, la place Saint Marc, l’emblème de Venise

Le vaporetto nous dépose devant le Palais des Doges.

un jour à venise place saint marc

L’emblématique Place Saint Marc

Nous remontons vers l’emblématique place Saint Marc en passant devant le Pont des Soupirs. C’est bien sûr un passage obligé, le lieu incontournable que l’on se doit de visiter. Je vous donne un petit récapitulatif de tous les trésors qui ornent ce lieu.

  • Tout d’abord, Le Campanile. Cette drôle de tour surmontée d’un toit pointu était une tour de guet. Un matin de 1902, la tour s’écroule sans explication. Le Campanile sera reconstruit à l’identique.

– Les bâtiments avec des arcades qui délimitent la place , ce sont les Procuraties qui a l’origine abritaient les hauts fonctionnaires de Venise : « les Procureurs » Vous y trouverez les cafés les plus luxueux de Venise, dont le célèbre café Florian. Faites y une pause, ne serait ce que pour y boire un café ou un chocolat.

La Tour de l’Horloge. Elle indique les heures, les phases de la Lune et les signes du Zodiaque . Comme dans bien des pays, la légende raconte que les concepteurs du mécanisme ont eu les yeux crevés.

La basilique Saint Marc. C’est le joyau de Venise. De style byzantin et gothique, il faut ABSOLUMENT la visiter.

Le palais des Doges. Bordant le Grand Canal et derrière la Basilique c’était la résidence des Doges de Venise. Les artistes les plus grands ont participé à sa construction. L’intérieur est un musée magnifique.

un jour à venise tour de l'horloge basilique saint marc palais des doges

La Tour de l’horloge – une vue de la Basilique Saint Marc- en bas à droite, le Palais des Doges

La Piazzeta Marc. Elle est située entre le Palais des Doges, la Place Saint Marc et le bassin Saint Marc. Deux colonnes s’y trouvent : le Lion ailé de Saint Marc et Saint Théodore (patron de la ville) terrassant le dragon. C’est entre ces deux colonnes que l’on pendait les condamnés à mort.

L’incontournable Ponte dei sospiri, Pont des Soupirs.  Il se trouve entre le Palais ducal et la prison. C’est le seul pont couvert de Venise.

un jour à venise le pont des soupirs

Le Pont des Soupirs

Son prisonnier célèbre, Casanova réussit à s’évader des Plombs. Casanova en parle ainsi que de la prison des Plombs dans son récit intitulé « Histoire de ma Vie » :

« Les Plombs, prisons destinées à renfermer les criminels d’État, ne sont autre chose que les greniers du palais ducal, et c’est des larges plaques de plomb dont ce palais est recouvert que ces prisons tirent leur nom. On ne peut y parvenir qu’en passant par les portes du palais, ou par le bâtiment des prisons, ou enfin par le pont dont j’ai déjà parlé, et qu’on nomme le pont des Soupirs. » Giacomo Casanova

Mais c’est à Lord Byron que l’on doit l’erreur romantique qui fait du Pont des Soupirs le Pont des Amoureux qui soupirent:

« I stood in Venice on the Bridge of Sighs; A palace and a prison on each hand: I saw from out the wave her structure rise As from the stroke of the enchanter’s wand. » Lord Byron – Childe Harold

 

Voilà notre promenade dans Venise est terminée. Merci de vos commentaires. Restons en contact, abonnez vous!

 

un jour à venise café florian

Le café Florian

 

un jour à venise collation café florian

Collation café Florian

Crédits photos @desroulettessouslespieds.fr

Pin It on Pinterest

Share This