Article mis à jour

Aujourd’hui, je vous emmène visiter Bali, Ubud et le nord de l’île des Dieux indonésienne. Visiter Ubud ainsi que la partie nord vous permettra d’être en contact avec un Bali plus authentique. En évoquant Bali, des images de danseuses graciles, des paysages idylliques et luxuriants apparaissent dans l’imagination de tout voyageur en quête d’exotisme. C’est indéniable Bali fait rêver.  

Si vous n’aimez pas la foule choisissez Ubud pour séjourner sur l’île, profitez en pour aller au nord où vous trouverez des paysages bucoliques qui vous invitent à la sérénité et à la méditation. Vous y trouverez un nombre impressionnant d’artisans dont les produits sauront vous séduire.

Cependant, vous ne tarderez pas à vous apercevoir qu’ici, le paradis est quelque peu malmené. Alors, autant parler de ce qui fâche tout de suite. Oui, Bali est une terre de prédilection pour le tourisme de masse, oui, la gestion des déchets laisse à désirer mais l’île indonésienne est une terre de contraste étonnante. Je vous expliquerai plus bas pourquoi. En effet, la petite île est victime de son succès. Certes, elle doit faire face ses démons, pour autant, les Dieux ne l’ont pas abandonnée.

On peut dire qu’Ubud est au cœur de Bali, c’est sa capitale culturelle. Choisissez d’y passer du temps ainsi que dans ses environs proches. Vous pourrez ensuite visiter les lieux emblématiques du nord est : remontez  vers le mont Batung, Sidemen, Ahmed, allez voir les rizières.

Un dernier mot: certes Ubud et sa région ainsi que le nord sont plus calme, mais ne vous privez pas non plus de visiter le sud car les paysages marins y sont grandioses. Et peut-être poursuivrez-vous votre séjour sur une des toutes petites îles à côté de Bali : les îles Gili. Je vous en parlerai dans les deux prochains article.

Les hasards de notre vie familiale m’ont amenée à rejoindre notre fille en Indonésie. Celle-ci terminait son détachement professionnel par 10 jours de vacances à Bali. Après un long trajet de 15 heures avec un transit à Singapour, en provenance de Paris,  j’ai atterri à Denpasar, la capitale balinaise. Il s’agit du seul aéroport de Bali, l’une des plus petites iles de l’archipel indonésien mais la plus touristique.

Pourquoi aller à Bali ? Bali entre amour et détestation


Que visiter à Bali : Ubud et ses environs


Tout d’abord visiter Ubud, la capitale culturelle et ses environs

Nous avons passé 4 nuits  à UBUD. La ville balinaise se revendique comme la ville culturelle de Bali. La ville est située au milieu de rizières parsemées de temples. Elle est bordée par une forêt tropicale. C’est l’endroit le plus attirant de l’île avec son artisanat réputé et ses danses traditionnelles.

Le centre de la  ville n’échappe pas, bien sûr aux traditionnels embouteillages mais dès que l’on s’en éloigne, on peut se laisser gagner par une atmosphère bucolique et apaisante. Nous n’avons pas hésité à nous promener seules aux abords de l’hôtel, le long des rizières. Les possibilités de randonnées sont nombreuses à pieds ou en louant un vélo.

visiter bali ubud et le nord femmes balinaises

Que voir, que faire à Ubud

  • Se faire masser, faire du yoga, Ubud est  un grand centre de médecine traditionnelle.

    Le best-seller « mange, prie, aime » y a ajouté une dimension spirituelle. Ubud est devenue la Mecque du ressourcement spirituel et physique. Vous trouverez des cours de Yoga en prenant vos renseignements à l’Office du Tourisme. Chaque hôtel possède bien sûr son SPA. Nous avons été nous faire masser dans un endroit plus traditionnel : le Venezia Day Spa and Salon.  L’endroit se situe sur Jl Monkey Forest Street, au milieu d’un jardin luxuriant. Les massages sont traditionnels (toniques) mais les masseuses sont à l’écoute, si vous souhaitez un massage doux.
  • Prendre des cours de cuisine pour devenir un(e) as de la cuisine balinaise
visiter bali ubud et le nord gastronomie balinaise
  • Visiter le marché, un des attraits d’Ubud

    On peut y découvrir l’artisanat local balinais très riche : sculptures sur bois et sur pierre, épices, tableaux naïfs qui sont la spécialité du pays … et donc y faire toutes sortes d’emplettes à prix défiants toute concurrence. Vous y trouverez aussi les fameux sarongs qui vous serviront pour visiter les temples et aussi de draps de plage.
  • Flâner dans les rues d’Ubud, faire des emplettes :

    Pour les achats, c’est une vraie tentation. En dehors du marché, les magasins sont nombreux. Je parie que vous tomberez en flânant dans Ubud sur la boutique qui vous fera craquer. Nous avons succombé pour notre part chez Ikat Batik pour deux magnifiques écharpes.

En flânant dans les rues d’Ubud

  • Assister à un spectacle de danse à l’Ubud Palace

    Les spectacles traditionnels s’y déroulent tous les jours dans le centre mais aussi dans les environs. Dans le centre, je vous conseille ceux de l’Ubud Palace, « Puri Saren Agung »  (anciennement résidence officielle de la famille royale d’Ubud)  de grande qualité.

    Vous pourrez assister à une représentation du Legong, danse traditionnelle et classique de Bali.

    Les représentations se déroulent le soir entre 18 heures et 20 heures. Tous les hôtels disposent de navettes qui vous y emmènent gratuitement. Il faut réserver à l’office du tourisme qui se trouve près du marché ou auprès de votre hébergement.

Détails de l’Ubud Palace ancienne résidence des Princes d’Ubud

visiter bali ubud et le nord legong

Représentation de Legong à l’Ubud Palace

Le Legong est la danse des déesses, les danseuses sont revêtues de costumes d’or et de soieries et maquillées de manière artistique.  Les mouvements des bras, des mains, des jambes, des têtes et des yeux sont codifiés et expriment avec grâce la féminité. Les petites filles commencent cet enseignement dès l’âge de cinq ans. Le légong est dansé au son du Gamelan, instrument traditionnel.
On y raconte toujours la même histoire : celle du roi Lasem qui rencontre une jeune fille perdue dans la foret ; il la ramène chez lui et comme elle refuse de succomber , il l’enferme . Son fiancé, le prince de kahuripan menace le roi si sa compagne n’est pas libérée, mais rien n’y fait et le roi préfère se battre. En route vers la bataille il rencontre un oiseau de mauvais augure qui lui prédit la mort, le roi est tué dans le combat ! Sans oublier l’inévitable balais des singes. D’après Bali Rustique

Où manger à Ubud

L’offre de restauration est abondante et on mange très bien à Ubud. Parmi tous les restaurants voici nos coups de cœur :

  • Tree Monkeys on prend le repas face à une rizière alors que l’on est au cœur de la ville …. Magique …  le cadre et les plats proposés !!! c’est une belle adresse qui est pérenne
  • Ibu Rai sert une cuisine internationale avec quelques spécialités pour un aperçu de la cuisine balinaise 
  • Casa Luna idéal à tous les instants
  • Tropical View Café pour boire un coup
  • Gelato secrets pour déguster des glaces au goût étranges pour certaines

Où dormir à Ubud

Concernant votre hébergement, le choix est important. Il est possible de louer une villa, de loger dans une pension de familles (Warung) ou à l’hôtel, du plus simple au plus luxueux. selon la période entre 15 et 90 Euros.
Notre coup de cœur en dehors du centre : Le Puri Sunya Resort

Au départ d’Ubud, visiter le nord de Bali

Selon les distances, vous pourrez louer un scooter (pour ce qui est proche) , prendre un taxi, réserver une excursion dans une des nombreuses agences de voyages.

Le village de Petulu avec les hérons.

A Petulu, le spectacle de ces oiseaux qui regagnent leur nid vaut vraiment le détour. (d’avril à octobre).
Le village est très proche d’Ubud. C’est au milieu des années 1960 que les hérons ont élus domicile dans ce village et on ne sait pas pourquoi. Lors de notre passage, nous avons pu admirer, des éléments pour les chars de crémations en cours de construction et de décoration.

Les rizières de Pétulu

Bedulu et le Goa Gadja, la grotte de l’éléphant.

En remontant vers le nord, Le Goa Gadja est bizarrement nommé car il n’y a jamais eu d’éléphants dans l’île. Situé en contrebas, il faut descendre quelques marches. Le temple est composé d’un bassin alimenté en eau par six statues de femmes. Cette eau est sensée garder la jeunesse, donc n’hésitez pas à tremper la main et vous mouiller le visage. La grotte de l’éléphant qui se trouve à côté a été creusée pour ou par un ermite. L’entrée est gardée par une tête monstrueuse représentant un démon prêt à avaler chaque personne qui entre. Rassurez-vous, nous sommes ressorties !! Ici références bouddhistes et indoues sont mélangées.

En remontant les marches, un balinais s’est interposé violemment entre nous et une jolie mante religieuse qui prenait son temps pour traverser. Il a dû avoir peur que nous l’écrasions.

visiter bali ubud et le nord goa gadja
visiter bali ubud et le nord goa gadja détails

Goa Gadja, la grotte de l’éléphant

La forêt des singes de Sangeh

A 30 kms de Denpassar, dans une belle forêt de muscadiers qui embaument, se trouve un temple peuplé d’une très grande colonie de singes. La légende dit que ceux-ci seraient venus pour tuer le démon Ravana. (selon le Râmâyana) . A l’entrée, des guides vous proposent de vous accompagner pour la visite. Attention, les singes ne sont ni très sympathiques ni très cools. Il vaut mieux ne pas les approcher. L’intérêt du lieu réside dans la forêt dite sacrée où il règne une atmosphère particulièrement calme et apaisante.

La forêt des singes de Sangeh

Les rizières de Jatiluwi .

Jatiluwi signifie « vraiment merveilleuse ». En continuant vers le Nord, on découvre ce site éblouissant de beauté qui s’étend sur des milliers d’hectare. Les rizières de Jatiluwi ont été classé à l’Unesco en 2012. Ne manquez surtout pas ces rizières en terrasse qui sont une spécialité balinaise. On peut y admirer le fonctionnement du système d’irrigation typique de l’île. Ce classement au patrimoine mondial de l’Unesco va sauver le site de la construction d’hôtels et de villas. Désormais ce paysage local et unique au monde ainsi que ses traditions seront préservés.

visiter bali ubud et le nord jatiluwi

Les cérémonies de crémation

Les cérémonies de crémations « Ngaben” ou “Pelebon”, d’origine indoues, sont certainement les cérémonies les plus spectaculaires de Bali. C’est une succession de rites organisés pour purifier les morts. Tout le village y est associé. Alors qu’en Inde, la crémation suit le décès, à Bali elle peut avoir lieu des mois après. Le défunt est embaumé s’il s’agit d’un noble, dans les autres cas, il est enterré provisoirement. Les processions sont conduites par les nagabandas qui sont des serpents à tête de dragons. La tête et la queue sont figurées, le corps est constitué d’une longue écharpe rouge. Leur but est de transporter le mort dans l’au-delà. La veille de la crémation, tout le village se réunit pour faire une fête avec des offrandes. Le corps est placé dans une tour qui sera transportée à dos d’hommes.

Le lac Bratan et le temple Pura Ulun Danu Bratan près de Bedugul.

Encore plus au nord, après avoir passé Bedugul, on arrive au lac Bratan et au temple Pura Ulun Danu Bratan. Dédié à la déesse des eaux Dewi Tanu, ce temple semble flotter sur le lac. L’atmosphère y est sereine et onirique grâce au léger brouillard en suspension sur le lac. Envoutant et zen, il est réputé pour être un des plus beau temple de Bali. Pensez à prendre votre sarong comme d’habitude et une petite laine , il peut y avoir 10° d’écart avec la plaine.

visiter bali ubud et le nord temple pura ulun danu bratan
visiter bali ubud et le nord pura ulun danu bratan

Les plantations de café Kopi Luwak

Sur la route de Bedugul, se trouvent des plantations de café et vous aurez peut être envie de goûter au Kopi Luwak, le café le plus cher du monde.
Le mot Kopi en indonésien signifie « café » et Luwak signifie « civette ». La civette est un petit mammifère nocturne, ressemblant à un petit chat. Elle adore les cerises de café que l’on retrouve ensuite dans ses excréments. Ces grains débarrassés de leur pulpe sont ensuite lavés et séchés. Il parait que la digestion du Luwak donne un goût incomparable au café.
Les civettes sont enfermées dans des cages et condamnées à manger uniquement des cerises du café et ce par souci de rentabilité. Nous n’avons pas bu ce café.

Café Kopi Luwak

Sortir des sentiers battus et aller vers l’Est vers le Mont Agung


Sidemen se trouve au pied du mont Agung. Cette région est certainement la plus belle de L’île. Il nous a fallu insister pour que notre chauffeur nous y conduise. En arrière plan de la vallée, se détache le Mont Agung, volcan actif et vénéré par les balinais. Rizières, champs de mais, plantations de piments et de girofliers poussent sur cette terre volcanique généreusement arrosée par les nuages qui se concentrent régulièrement sur le mont Agung. La route est longue et difficile. Ici pratiquement pas de touristes, il nous a fallu insister pour trouver le petit restaurant que nous avions déniché sur le guide. Ce « warung  s’appelle Joglo d’Uma et se trouve à Banjar Tebola, c’est le seul du coin. Nous y avons mangé des spécialités sur une terrasse dominant la vallée. Vue imprenable !!!

visiter bali ubud et le nord sidemen
En chemin vers Sidemen
Sidemen

La région offre un grand choix de balades. Près de Sidemen, se trouve le plus grand temple de Bali, le temple Besakih. (62 kms de Denpassar). Le site est très touristique et les guides vraiment très insistants. Il vaut mieux se débrouiller pour y être très tôt le matin (avant 8h30), jambes couvertes ou sarong de rigueur. En tant que touriste, on ne peut faire que le tour. Une belle visite pour se faire les mollets (500 mètres de grimpette)

Temple Besakih, photo Gérahrd Neuwirth pour Pixabay

En poursuivant plus à l’est on arrive à Amed, petit village de pêcheur sur la côte du détroit de  Lombok, avec de magnifiques plages de sable noir. Le village est un spot de plongée réputé. Faute de temps, nous n’avons pas poussé jusque là. Pour ceux qui ont plus de temps, deux journées de villégiatures dans le secteur sont une bonne idée.

Voilà, j’espère vous avoir convaincu de découvrir cette île indonésienne. Le voyage continue. Dans notre prochain article, je vous parlerai du sud de Bali et des îles Gili au large de Lombok.

crédits photos @desroulettessouslespieds.fr

Vous avez une question, une réaction après avoir lu cet article ?
Laissez moi un commentaire ci-dessous

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :