TEMPS DE LECTURE 9 minutes

Visiter à King’s Cross « Coal Drops Yard » pour quelles raisons ? A King’s Cross, on y va pour prendre le train me direz vous ! Et bien figurez vous, que si vous ne faites que prendre le train, vous passez à côté du dernier quartier branché de Londres. En effet, il y a bien mieux à faire que d’attendre son train assis sur un banc dans une des deux gares de King’s Cross et de Saint Pancras!

Juste à côté de la gare de St Pancras, le nouveau quartier, « Coal Drops Yard » est l’exemple parfait d’une réhabilitation réussie d’un site patrimonial industriel, avec boutiques, bars, restaurants, expositions et manifestations artistiques en plein air. En effet, une grande partie des boutiques se trouve à l’extérieur, ce qui en fait une destination idéale pour ceux qui ne souhaitent pas se retrouver dans un centre commercial fermé – pandémie oblige. Dans ce dernier quartier à la mode, commerces, bar et restaurants sont regroupées autour des arcades victoriennes magnifiquement restaurées et mises en valeur.

Et si vous décidez d’aller passer les fêtes de fin d’année à Londres dans la capitale britannique, c’est une visite que je vous recommande.

Que vous ayez quelques heures avant de prendre votre train ou que vous soyez désireux de découvrir de nouveaux endroits à Londres, Coal Drops Yard est une destination en soi.

Vous trouverez ci-dessous, 3 bonnes raisons d’aller à la découverte du nouveau quartier branché de Londres : « Coal Drops Yard » ou la « Cour des Gouttes de Charbon » :

  • Pour son histoire : ici la mémoire de l’épopée industrielle avec ses moments de gloire et ses descentes aux enfers peut s’exprimer grâce à ce parfait exemple de réhabilitation.
  • pour son lieu de vie : faire du shopping, manger, boire un verre, se promener dans les jardins et au bord du Regent’s Canal.
  • Pour la prouesse architecturale de la rénovation qui s’inscrit dans le changement profond de King’s Cross.
Les deux gares Saint Pancras et King’s Cross (photos Pixabay libres de droit).
king's cross coal drops yard la goutte de charbon
Welcome to Coal Drops Yard !

Coal Drops Yard à King’s Cross : trois bonnes raisons- au moins – d’y aller faire un tour


Pour ceux qui connaissent l’environnement ancien des deux gares, c’est un quartier qui revient de loin. Au fil des années, le site industriel abandonné était devenu un quartier mal famé. Le studio Heatherwick qui s’est chargé de la réhabilitation du site a réussi le challenge d’en faire un quartier commerçant et un lieu de vie où le public peut se rassembler et circuler.

Coal Drops Yard – en français, la Cour des gouttes de charbon- situé à côté de King’s Cross – est à la fois un ensemble commercial, un ensemble public et un espace privé.

Dans les anciennes citernes de gaz (gazomètres/ gasholders) le projet a consisté à construire des appartements de haut standing. Les cadres de guidage des gazomètres ont été restaurés et entourent maintenant les appartements.

king's cross coal drops yard immeuble d'habitation
Appartements dans les structures métalliques d’un ancien gazomètre

Alors on y va, voici au moins trois bonnes raisons de visiter « la Cour des Gouttes de Charbon » :

1/Visiter à King’s Cross Coal Drops Yard pour son histoire :

Ou comment réinventer un patrimoine industriel et l’ouvrir au public

Dans le Londres Victorien, à l’aube de l’ère industrielle, ce site industriel, situé à proximité des voies ferrées et d’un canal était propice à l’acheminement des marchandises. Et s’il est une marchandise indispensable à cette époque, c’est bien le charbon, pour chauffer la ville et l’éclairer.

Le charbon en provenance de South Yorkshire était acheminé au Coal Drops Yard par voie ferrée et par des bateaux étroits qui circulaient sur le Regent’s Canal. Cet adorable Canal passe au sud de l’ancien site.

C’est en 1851 et en 1860, sous le règne de la Reine Victoria que furent construits deux dépôts pour stocker cette énergie fossile : celui de l’est et celui de l’ouest.

Le dépôt de charbon de l’Est date de 1851.  « Il s’agissait essentiellement d’un long hangar de trois étages et de 48 baies (cellules) auquel on accède depuis le nord par un viaduc ». L’expression « the coal drops »  (le charbon tombe ou la goutte de charbon) signifiait que le charbon transporté par le train sur le troisième étage du viaduc. Il était alors déversé dans les cellules par le fond du wagon (le charbon tombe) et transportés ensuite par des camions. Il pouvait s’agir aussi de toutes autres marchandises comme des pommes de terre par exemple.

Le dépôt de l’ouest construit en 1860 était de conception plus simple. Cependant les marchandises étaient transportées et délivrées de la même manière pour un transbordement direct mais cette fois ci, vers les bateaux du canal. 

Des gazomètres (gas holders) servaient à stocker le gaz produit à partir du charbon. Au sud, le site était fermé par des bureaux et des écuries pour des grands troupeaux venant du Great Nothern.

L’arrivée de l’électricité porta un coup fatal à ce site qui connut ensuite des changements d’usage. Une usine de fabrication de bouteilles de whisky s’y installa. Puis il devint le lieu de rassemblement de fêtes clandestines (raves sauvages). A partir de 1987, des clubs légaux s’y installent. La plus grande boite de nuit sera fermée en 2007.

En 2008, la crise financière acheva le site. Lieu mal famé à côté des deux gares, son réaménagement devenait urgent. Conçu comme un projet global de développement du site central de King’s Cross, Coal Drops Yard devient un ensemble commercial. Son architecte est Thomas Heatherwick. Les travaux ont débuté en 2016 pour s’achever en 2018.

Lors de notre visite, nous avons pu admirer une exposition de photos en plein air  » Then and Now » qui explique parfaitement ce qu’était le site avant et maintenant

Avant, un site industriel
Après, un lieu de vie et un centre commercial

2/Pour son lieu de vie et son centre commercial

King’s Cross Coal Drops Yard ou comment transformer un site industriel tombé en décrépitude en un lieu de vie animé pour faire du shopping, manger, boire un verre, se promener dans les jardins et au bord du Regent’s Canal.

Pour entrer sur le site, vous devez longer la gare de King’s Cross et monter quelques marches pour arriver sur une esplanade. La structure ci-dessous illustre les gazomètres dont les structures métalliques ont été conservées. Tout contre la gare, en construction, se trouve l’immeuble qui abritera les nouveaux locaux de Google Europe, je vous en parle plus bas.

king's cross entrée du coal drops yard
Entrée du centre commercial Coal Drops Yards
king's cross coal drops yard entrée de google europe londres
Google Europe aujourd’hui ….
Google Europe demain : le « landscrapper » adossé à Kings Cross

Se trouve inclus dans ce projet de réhabilitation du quartier de King’s Cross la construction du siège de Google Europe surnommé par les londoniens le « landscrapper » (le gratte terre) en opposition au gratte ciel et au Shard qui se trouve dans la City. En effet, à part les hauts immeubles de la City, Londres est une cité horizontale.

Aux abords de la gare de King’s Cross, l’immeuble (100 000 m2) de l’entreprise californienne ne déroge pas à cette règle, il est, à l’horizontale, plus long que le Shard  (à la verticale). Cet immeuble de 300 mètres de long adossé à la gare sera le plus grand bâtiment de la capitale avec des bureaux mais aussi des espaces destinés au bien être : salle de sport, terrain intérieur de basketball, piscines et salles de massages. Eco-responsable, le bâtiment sera recouvert d’un toit jardin. Des panneaux solaires équiperont le bâtiment. Des parkings à vélo sont bien entendus prévus.

Entrons MAINTENANT dans le centre commercial à ciel ouvert. Pour cela, après avoir longé quelques magasins sur l’esplanade et l’actuel siège social Europe de Google, on entre sur le site en passant sur un pont qui enjambe le canal.
Regent’s canal passe au sud du site. Des marchandises y étaient transportées sur des bateaux étroits. Ce canal traverse le Centre de Londres dans sa partie nord. Il commence à Little Venice, passe sous de nombreux tunnels, parcourt la partie nord du Regent’s Park, traverse Camden et King’s Cross, file vers l’est jusqu’au Victoria Park et finit au sud, dans la Tamise. En 1960, le trafic commercial a été interrompu et le canal est devenu un lieu de loisirs avec l’ouverture d’un voie piétonne utilisée aussi par les cyclistes. C’est une très jolie promenade que nous avons déjà faite en juin 2018…. sans bifurquer à King’s Cross ! Dommage, nous aurions pu ainsi mesurer l’évolution du lieu.

king's cross coal drops yard canal
Pont qui mène au Coal Drops Yard et qui enjambe le charmant Regent’s Canal

Bienvenue au Coal Drops Yard, « la cour de gouttes de charbon !! Désormais le public peut faire ici du shopping, boire un verre ou aller au restaurant et admirer les prouesses architectural du studio Heatherwick. Un défi réalisé en seulement 4 ans ( 2014 début des études / démarrage des travaux en 2016 et fin des travaux en 2018). Le Centre commercial attire beaucoup de monde et il s’y passe toujours quelque chose : un concert, une exposition … la nuit, la féérie des lumières s’empare de Coal Drops Yard.

king's cross coal drops yard centre commercial
Welcome to Coal Drops Yard !
king's cross coal drops yard arcades victoriennes
Coal Drops Yard by night
king's cross coal drops yard arcade victorienne
Ouverture sur le canal
king's cross coal drops yard regent's canal
Vue d’une arcade sur le Regent’s Canal
king's cross coal drops yard samsung kx
Coal Drops Yard jeux de lumières à la nuit tombée
king's cross coal drops yard by night
Esplanade des jets d’eau

3/Pour la prouesse architecturale de la rénovation

Ou comment réinventer ce lieu abandonné à partir des bâtiments existants

Maintenant que nous sommes au cœur de l’ancien site industriel, admirons les prouesses du studio de design Heatherwick.

Le but du studio était de faire de faire de Coal Drops Yard « un lieu dynamique pour vivre, travailler, se détendre et étudier » et le challenge est réussi. Ci-dessous on peut voir le centre commercial à ciel ouvert avec les magasins installés dans les anciens lieux de stockage des marchandises . La prouesse architecturale a consisté à réunir par un seul et même toit deux dépôts victoriens construit en 1851 et en 1860 : celui de l’Est et celui de l’ouest. Sur la photo ci-dessous prise au dessus du viaduc, on peut admirer le fameux « toit de baiser » ou « Kiss Point« qui réunit les deux hangars. Derrière, on voit les structures métalliques des anciens dépôts de gaz dans lesquelles des immeubles d’habitation ont été construits.

king's cross coal drops yard toit de baiser

=> La star du lieu, donc, c’est le toit dit « du baiser » – the Kiss Point – qui a permis de créer cet espace couvert de 20 m de haut qui abrite les promeneurs. Il accueille également des spectacles et des concerts.

A l’endroit où les deux hangars sont réunis, sous la verrière se trouve la boutique SAMSUNG KX. Vous pouvez y découvrir les dernières nouveautés de la marque dans un lieu conçu pour y vivre une expérience immersive grâce à des ateliers et des évènements et ceci sous les panneaux de verre du toit de baiser.

« Samsung KX a été construit avec l’héritage local en son cœur et cela se reflète fortement dans la conception du toit aux tuiles. Il s’agit d’une destination qui incarne absolument la communauté de Londres tout en bénéficiant d’un design novateur et de normes architecturales exigeantes.
Nous voulons être une destination de culture et d’innovation et cela commence par le bâtiment lui-même. Nous sommes ravis de fournir un emplacement pour la communauté qui alimente la créativité de King’s Cross et au-delà
 »
Tanya Weller, directrice de Samsung Showcase

king's cross coal drops yard toits des hangars réunis
Le toit du baiser – the Kiss Point- qui réunit les deux hangars
 king's cross coal drops yard samsung
Sous le toit, le Samsung KX, le numérique de Samsung proposé en expérience immersive

=> Une autre prouesse architecturale : intégrer des immeubles d’habitation dans les gas holders (gazomètres)

Derrière les deux hangars réunis par le toit de baiser, se trouve l’espace habitation. Au rez de chaussée de ces appartements de luxe, on trouve des restaurants et une esplanade avec des jets d’eau éclairés la nuit.

king's cross coal drops yard habitation gazomètres
Immeuble d’habitation dans un ancien gazomètre – gas holder
king's cross coal drops yard les piliers
Le long de Regent’s Canal

Crédits photos ©des roulettes sous les pieds

Coal Drops Yard en 7 questions


Pourquoi visiter le quartier ?

Parce que c’est le dernier lieu à la mode et un très bel exemple de réhabilitation d’un site industriel – Pour son originalité et son histoire.

Comment y aller ?

En Eurostar, 2h15 de trajet entre Paris (Gare du Nord) et Londres (Gare Saint Pancras) . ATTENTION DESORMAIS PASSEPORT OBLIGATOIRE (Brexit)

Quand visiter le quartier ?

De jour, comme de nuit , comme toujours à Londres, rien ne s’arrête. Le lieu est une destination en soi, on peut s’y balader en attendant son train…

Que faire, que voir ?

On peut s’y promener et s’instruire sur l’épopée industrielle de Londres, y faire du shopping, boire ou manger, visiter les expositions temporaires.

Où boire un verre ?

Plaza Pastor se trouve sous les arcades. Quelques tables à l’extérieur chauffé toute l’année

Où manger ?

Caravan est un restaurant qui est installé aussi à Exmouth Market proche de la City. Ici, il se trouve sur l’esplanade en face des jets d’eau. Lina Stores (plusieurs endroits aussi dans Londres) et Barrafina qui se trouve proche du Samsung KX

Quelles mesures sanitaires ?

A l’heure actuelle, il n’y a plus de quarantaine à l’arrivée en GB. Bien se renseigner sur les démarches à faire sur le site du gouvernement britannique. La compagnie aérienne vous donnera aussi la marche à suivre (BA)




« Alors vous ai je convaincu d’aller faire un tour dans ce nouveau quartier ? Dites le moi en commentaires !« 

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :