Visiter Kyoto et y faire un séjour est une expérience inoubliable. Pour profiter de Kyoto « Heian-« en japonais, littéralement « capitale de la paix et de la tranquillité », il faut prévoir un peu de temps. A la fois pour visiter ses innombrables monuments mais aussi pour avoir le plaisir de s’immerger dans son atmosphère sereine et zen.

C’est un privilège de séjourner dans l’ancienne capitale du Japon. Visiter Kyoto, c’est être baigné en permanence dans un univers de beauté, de sérénité et de raffinement infini.

En provenance d’Hiroshima, par le train, nous arrivons en fin d’après-midi à Kyoto « la douce et sereine ». Il s’agit de notre deuxième séjour. Nous avons choisi de louer une petite maison dans un endroit calme, près de la promenade du philosophe (appelée aussi chemin de la philosophie) qui sera le point de départ de nos excursions. Nous avons l’habitude de dire que pendant notre séjour au Japon, nous avons vu au moins une merveille par jour. Cela s’applique aussi à Kyoto.

Geisha Kyoto

 

« Par des chemins divers, les hommes peuvent gravir la montagne. Chaque sentier découvre des vues différentes, sublimes. Mais quand ils atteignent au fier sommet c’est la même Lune souriante qui charme leurs regards. »


Kyoto a été de 794 à 1868 la capitale impériale du Japon. Ici, est né une grande partie de ce que le pays a produit de plus élaboré dans le domaine des arts, de la culture, de la religion ou des idées. Le Shijkansen (Train à grande vitesse) relie Tokyo à Kyoto en 2h40. La gare de Kyoto, monumentale, fait fonction de centre commercial, comme d’habitude au Japon.

Ci-dessous La vidéo montre le train à grande vitesse en gare de Tokyo –

 

« Le camélia sur la mousse du temple, le violet des monts de Kyoto, une tasse de porcelaine bleue, cette éclosion de la beauté pure au cœur des passions éphémères, n’est-ce pas ce à quoi nous aspirons tous ?
Et ce que nous autres, Civilisations de l’Ouest, ne savons atteindre ?
La contemplation de l’éternité dans le mouvement même de la vie. »
L’élégance du hérisson – Muriel Barbery

 

Visiter Kyoto, c’est s’immerger dans la culture du Japon

La ville et ses trésors ont bien failli disparaitre durant la deuxième guerre mondiale. En effet, Kyoto faisait partie des cibles potentielles pour le largage de la bombe atomique. Elle fut sauvée grâce à l’intervention du secrétaire de la Guerre des États-Unis Henry Lewis Stimson et grâce au français Serge Elisseeff, qui plaidèrent que sa destruction serait un obstacle grave à une réconciliation ultérieure avec le Japon. (Outre le fait d’une perte immense pour l’Humanité) Avec près de 2 000 temples, (1700 temples bouddhiques et 700 sanctuaires Shintos), ses palais, ses ponts, ses jardins uniques, son architecture, Kyoto est le centre culturel du Japon. Plusieurs temples de Kyoto sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, sous le nom de « Monuments historiques de l’ancienne Kyoto »

– Les incontournables de Kyoto –
______________


Les temples au cœur de la ville

Les temples sont donc très nombreux et se trouvent pour la plupart d’entre eux au cœur de la ville (exception faite du Temple d’Or).

C’est donc très facile de les visiter. Chacun d’entre eux est une oasis de tranquillité (bon quand on est zen on est zen !!) Il vous faut prévoir de bonnes chaussures de marche. Si vous prenez le bus, la plupart des arrêts de bus portent leur nom.

Une exception, le Temple d’or – Kinkaku-ji- plus excentré, est situé dans Kyoto ouest (un moyen de transport est obligatoire car la distance est plus longue par rapport au centre-ville)

Visiter Kyoto ses incontournables Temple d'or - Kinkaku-ji

Temple d’or – Kinkaku-ji

Visiter Kyoto ses incontournables Temple d'argent - Ginkaku-ji

Temple d’argent – Ginkaku-ji

 

Le quartier traditionnel de Gion

Pour ses maisons traditionnelles, son offre de restaurants, sa gastronomie, son atmosphère paisible et romantique

Au cœur de Kyoto, proche de la gare (quelques minutes en bus ou taxis) se trouve le quartier de Gion (à prononcer « gui-on' ») très apprécié des touristes mais aussi des kyotoïtes. Ce quartier est très typique, très reposant. Vous pourrez y admirer des « machiya » (maisons de style traditionnel – souvent transformées en commerce). Pour y pénétrer il vous faudra une invitation et un bon budget. Le quartier de Gion est idéal pour un repas romantique le soir auprès de la rivière.

Visiter Kyoto quartier de Gion

Quartier de Gion

 

Kyoto est aussi connue pour sa gastronomie. On y mange du bœuf sur plaque ainsi que du porc et des fruits de mer. Le boeuf Wagyu, bien moins cher que le bœuf de Kobe, est excellent.

Kyoto est célèbre au Japon pour la culture d’une très grande variété de légumes (kyo- yasai), grâce à son eau d’excellente qualité. Ils sont cultivés sans engrais chimiques et sans pesticides. On y trouve les meilleurs restaurants de tofu (pâte de soja), j’y consacrerai d’ailleurs un article illustré par une vidéo.

Visiter Kyoto boeuf sur plaque chaude

Bœuf sur plaque

Visiter Kyoto légumes

Kyoto Légumes

 

La cérémonie du thé. La boisson traditionnelle non alcoolisée des Japonais est le thé vert. Au quotidien et à tous moments de la journée, les japonais consomment du thé vert Sancha. Le thé Matcha est un genre de thé vert Japonais bien particulier. Le pays est producteur. Ce thé est particulier : Matcha qui signifie « poudre de thé ». Il s’agit d’une poudre de thé que l’on mélange avec de l’eau chaude suivant un rituel très spécifique.

Il peut être aussi incorporé à d’autres recettes (crème glacée, gâteau etc…). Le Matcha est réputé avoir des bienfaits exceptionnels pour la santé. C’est un produit noble et raffiné car coûteux à produire. Son prix est donc relativement élevé. Kyoto est une des régions de production. Nous avons ramené la recette du Katsutera au thé Matcha (gâteau chiffon japonais).

Visiter Kyoto glace thé Matcha

Glace au thé Matcha

 

Kimonos et Geishas des traditions qui perdurent

L’économie de Kyoto, compte beaucoup sur le tourisme. Des petites unités fabriquent des kimonos. On y trouve de nombreux artisans d’art et des céramistes. C’est aussi la ville des Geishas. A Kyoto, on les nomme « Geiko« . On peut en voir quelques-unes dans Ponto-chô. Nous avons eu la chance, par le plus grand des hasards, d’en croiser trois, lors de notre deuxième séjour. Geisha ou Geiko à Kyoto, signifie littéralement : « personne pratiquant les arts« . Voici en lien l’excellent article de vivre le Japon sur les Geishas.

 

Un centre universitaire important

Kyoto est aussi un grand centre universitaire. Il est possible d’y suivre un cursus en français (maternelle – terminale). Nous avons pu constater à maintes reprises l’intérêt des Japonais pour la langue française. Dans le domaine de la philosophie, Kitarō Nishida (1870-1945) fut le fondateur de l’École de Kyoto, un courant de philosophie japonaise qui marie la philosophie occidentale avec la spiritualité issue des traditions extrême-orientales. « La promenade du philosophe » ou « chemin de la philosophie« tire son nom du fait que Kitarō Nishida l’empruntait tous les jours, afin de réfléchir.

Visiter Kyoto promenade de la philosophie

Promenade de la philosophie

crédit photos @desroulettessouslespieds


Infos pratiques pour la visite de Kyoto :
_______________

 

  • Train grande vitesse entre Tokyo et Kyoto : le Shikanzen – Réservation gratuite si vous avez le JRPass. Si vous venez de Tokyo, Il faut aller prendre son billet au guichet de la gare centrale de Tokyo. Les prix sont différents en fonction des horaires. Le trajet dure 2h40 environ dans un très grand confort.
  • A Kyoto, nous avons loué une maison auprès de vivre le Japon car nous avons choisi la ville pour rayonner chaque jour aux alentours et visiter Nara, Osaka et les quartiers ouest et est, riches en temples et sanctuaires et pour vivre aussi (un peu) à la japonaise.
  • Pour voir des Geikos (Geishas) en fin d’après-midi ! Ponto-chô.
  • « Gion Corner » pour voir un spectacle d’arts traditionnels (danse et théâtre). Touristique mais très intéressant, vous y verrez une démonstration de Théâtre No et une cérémonie du Thé (surtout utile si vous avez peu de temps.
  • Concernant les déplacements, on peut s’y déplacer à bicyclette mais aussi en bus.

Pin It on Pinterest

Share This