TEMPS DE LECTURE 10 minutes

Visiter la région de Tanjore au Tamil Nadu, c’est faire une immersion au cœur de la spiritualité de l’Inde du Sud. Sur la route de Pondichéry à Kumbakonam, les grands temples vivants que la dynastie Chola a légué à la région, sont toujours le lieu de rendez-vous des Tamouls qui pratiquent leur religion avec ferveur. Ici, effectivement, c’est cette ferveur qui frappe le voyageur. Les artisans que l’on croise le long de cette route perpétuent depuis le 11ème siècle le travail du bois, de la sculpture, du bronze et même celui du tissage de saris soyeux destinés aux cérémonies qui émaillent la vie quotidienne.

Partout, la dureté de la vie s’accompagne de beauté. C’est cette dualité qui tourne la tête et le cœur. En Inde rien n’est facile et pourtant tout s’accomplit et avec quelle énergie.

Au pays de Shiva on ne mégote pas avec la religion !
Au temps où chez nous on bâtissait des cathédrales,

ici on édifiait ces temples merveilleux.
Comme quoi, partout dans le monde,
la dévotion fait bouger des montagnes …de granit
Couleur sacrée de l’hindouisme, l’orange est associé à la pureté, à la spiritualité.

Incredible India ! Everything is possible

Précédemment, nous étions sur la Côte de Coromandel, à Mahäbalipuram et Pondichéry :

Notre circuit organisé avec une agence francophone basée dans le Kérala à Thrissur, KST TOURS, se poursuit. Nous sommes maintenant dans la région de Tanjore.

Visiter la région de Tanjore au Tamil Nadu : vie spirituelle et vie quotidienne au Tamil Nadu


La vidéo ci-dessous retrace ce moment de notre parcours. On y voit les grands temples Cholas et les artisans du Tamil Nadu.

Visiter la région de Tanjore au Tamil Nadu : les artisans sur la route de Kumbakonam

Ici, ce sont les plantations de canne à sucre qui jalonnent notre parcours. On peut y voir les indiens qui travaillent dans les champs et s’arrêter pour voir les artisans. Le Tamil Nadu jouit d’un climat propice aux cultures tropicales: coton, canne à sucre et riz. Il dispose d’une main d’œuvre qualifiée qui travaille dans l’Industrie textile, automobile, chimique et composants électroniques.

visiter la région de tanjore au tamil nadu rizières
Rizières
visiter la région de tanjore au tamil nadu habitat paysan
Sur le bord de la route …

Les artisans ont un grand savoir faire dans de nombreux domaines. Certains travaillent le bois, d’autres filent des cordes en fibre de noix de coco, d’autres encore font griller des noix de cajou ou confectionnent des pâtisseries locales sur le bord de la route.

visiter la région de tanjore au tamil nadu cordiers
Cordiers sur la route de Pondichéry
visiter la région de tanjore au tamil nadu pâtissiers
Confection des « sweets » (pâtisseries – douceurs)
Sweets et ébénistes

Une musique qui semble provenir de l’autre côté de la route nous attire. Notre chauffeur nous propose d’aller voir. Une cérémonie religieuse est en train de se préparer. Des musiciens jouent une musique tamoule qui ressemble – presque – à un morceau de jazz. Les femmes sont en train d’installer les chaises, je demande comme toujours l’autorisation de filmer, ce que l’on m’accorde bien volontiers. A la fin, elles se dirigent vers moi pour me saisir la main et nous échangeons des sourires.

Chola (11ème et 12ème siècle) est le nom d’une grande dynastie qui régna sur la côte de Coromandel et sur la région de Thanjavur (Tanjore) . Ces hommes ont développé un art très caractéristique dans le domaine de l’architecture comme en témoigne les temples de Mahäbalipuram et de Tanjore. Ils maitrisaient aussi parfaitement la technique du bronze à la cire perdue pour reproduire en série les statues (voir vidéo). Ils étaient passé maitres dans l’art des fresques colorées représentant les divinités du Panthéon Hindou que l’on peut voir dans les temples.

Le site que l’on appelle « les grands temples vivants » comprend trois grands temples : le temple de Brihadisvara de Thanjavur, le temple de Brihadisvara de Gangaikondacholisvaram et le temple d’Airavatesvara de Darasuram.

Ces temples sont dits « vivants » car les Indiens y pratiquent toujours leurs dévotions selon les rites datant de plus de mille ans. Ici on y pratique bien sûr sa religion mais c’est aussi un lieu de convivialité, un endroit où les traditions se perpétuent. Ils sont bien sûr classés au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Les grands temples vivants Chola sur la route de Tanjore au Tamil Nadu


– Sri Pragadheswarar, ou Gangaikondacholapuram Temple

Gangaikondacholapuram Temple a été érigé au 11ème siècle. Il est dédié à Shiva. Son nom signifie « la ville du Chola qui rapporta l’eau du Gange » . Il est en fait peu visité par les touristes. Un magnifique Nandi (taureau blanc, monture de Shiva)  garde l’entrée. Un lingam monumental s’y dresse (objet dressé, souvent d’apparence phallique représentant Shiva en tant que Brahman – Absolu, Âme universelle). Les sculptures y sont d’une qualité exceptionnelle, ainsi que les bronzes et l’autel solaire. On y trouve une sculpture représentant la forme androgyne de Shiva avec un seul sein, « Ardhanarisvara » qui est le symbole du masculin et féminin inséparables. Il s’agit de la fusion de Shiva et de son épouse Parvati,. Le Nandi, le taureau, est la monture qui accompagne Shiva.

visiter la région de tanjore au tamil nadu gangaikondacholapuram temple
Gangaikondacholapuram Temple
gangaikondacholapuram temple
visiter la région de tanjore au tamil nadu
Nandi qui veille à l’entrée
gangaikondacholapuram temple forme androgyne de shiva
Forme androgyne de Shiva « Ardhanarisvara », symbole du masculin et féminin inséparables, et le Nandi, sa monture
visiter la région de tanjore au tamil nadu le char gangaikondacholapuram temple
Ornementations extérieures du char
gangaikondacholapuram temple sculptures tamil nadu tanjore
A droite un exemple de Lingam
visiter la région de tanjore au tamil nadu sculptures polychrones gangaikondacholapuram temple
Sculptures polychromes
visiter la région de tanjore au tamil nadu ganesh gangaikondacholapuram temple
Ganesh

– Darasuram Temple à Kumbakonam

visiter la région de tanjore au tamil nadu shiva darasuram temple
Shiva

Darasuram Temple a été édifié au 12ème siècle. Il se situe à l’intérieur d’une vaste enceinte à colonnades. Plus petit que le précédent, il est impressionnant par la richesse de ses sculptures et de ses piliers sculptés. Ce monument religieux est l’ illustration de la parfaite maitrise des artistes du règne Chola dans les domaines de l’architecture, de la sculpture et de l’art.

Le temple est lui aussi dédié à Shiva.

On y rapporte une bien joli légende, celle de l’éléphant blanc nommé Airvata qui porte Indra, le Dieu des cieux. Cet éléphant gigantesque pouvait être représenté avec 33 têtes.
Maudit par un sage qui trouvait que Airvata lui avait manqué de respect, il perdit sa belle couleur blanche. Désespéré, il plongea dans les eaux sacrées du temple, retrouva sa couleur immaculée et se consacra alors à la vénération de Shiva.

Comme d’habitude nous laissons nos chaussures à l’entrée du temple. Le sol en granit est brûlant et les infidèles que nous sommes ont l’impression de marcher sur des braises. Je ne suis pas loin de penser que les Indiens ont la peau des pieds très dure à force de se livrer à cet exercice là. A certains endroits des paillassons imbibés d’eau (que j’espère bénie) sont disposés pour soulager nos petits petons.

visiter la région de tanjore au tamil nadu darasuram temple

Avant de rejoindre notre hôtel, nous faisons une étape chez un tisserand qui fabrique des saris en soie destinés aux mariages et aux cérémonies. Je suis tellement éblouie par les étoffes que je ne parviens pas à me décider à acheter un sari, seulement quelques belles écharpes en soie.

visiter la région de tanjore au tamil nadu tisserand pour sari

Swamimalai Swaminathaswamy Temple  

Ce temple est dédié au Dieu Murugan (fils de Shiva). Il s’agit aussi d’un grand temple actif. Il nous est permis d’aller jusqu’au sanctuaire et participer à la ferveur des Indiens. Chacun est porteur d’une offrande composée de fruits, de fleurs, de biscuits, le tout posé sur une feuille de bananier qui sera déposée aux pieds de la Divinité. Pour quelques roupies, vous pourrez vous faire oindre le front de cendres colorées.  En descendant les marches qui mènent au sanctuaire nous croisons des mariés.  

visiter la région de tanjore au tamil nadu les mariés de swamimalai temple
Les mariés de Swamimalai Temple

Après une petite visite aux villageois, nous rejoignons notre hôtel où nous passons une excellente nuit dans une atmosphère paisible et assez « old india ».

visiter la région de tanjore au tamil nadu enfants de swamimalai

L’hôtel « INDecohôtel  Swamimalai  » est installée sur le site d’un ancien village indien. Ambiance typique et bon repas assurés.  Des objets anciens y sont exposés. Nous n’y passons qu’une nuit avant de reprendre la route le lendemain pour le temple de Tanjore.

visiter la région de tanjore au tamil nadu statuts indecohôtel swamimalai
INDecohôtel  Swamimalai

Vie religieuse et vie quotidienne au Tamil Nadu , initiation au Chettinad

Srirangam Temple – photo Pixabay

Nous avions demandé à éviter les grandes villes, nous n’allons donc pas à Trichy, grand carrefour commercial, agité et bruyant.

Pour les amateurs, deux points intéressants s’y trouvent cependant: le fort qui surplombe la ville et un sanctuaire situé sur un îlot, le Srirangam Temple.

Le Srirangam Temple est consacré à la forme de repos de Vishnou. Il s’agit d’une de ses demeures sacrées.

Le fort, d’une hauteur de 83 mètres, rassemble plusieurs temples. C’est le monument le plus emblématique de Trichy

– Big Temple Thanjavur de Brihadishvara à Tanjore

Nous prenons donc la route pour Tanjore qui se trouve à 45 mn de notre hôtel, pour  visiter le troisième temple vivant de l’époque Chola : le  temple de Thanjavur de Brihadishvara . Curieusement, les touristes visitent peu Tanjore, petite ville accueillante dont le temple est l’un des très remarquables temples Chola.

Sur la route nous croisons ces magnifique buffles aux cornes décorées.

visiter la région de tanjore au tamil nadu buffles décorés
Buffles aux cornes peintes

A l’entrée du temple, comme d’habitude, on trouve les vendeurs de fleurs et d’offrandes. Il faut bien sûr se déchausser



Le  temple de Thanjavur de Brihadishvara est un des plus grands temples de l’Inde. Il est dédié à Shiva-Rudra. Les indiens l’appellent « Big Temple ». Construit vers l’an 1000 en granit blond, il est certainement la plus belle réalisation religieuse, expression du style dravidien (Tamoul). Il était surtout utilisé pour les cérémonies royales.
Les  sculptures sont d’une finesse incroyable, le génie humain est mis ici au service de la dévotion. S’y promener est un privilège. Il y a beaucoup de monde et aussi beaucoup d’enfants.

visiter la région de tanjore au tamil nadu thanjavur temple
Thanjavur Temple
visiter la région de tanjore au tamil nadu thanjavur temple intérieur
Thanjavur Temple – intérieur
visiter la région de tanjore au tamil nadu thanjavur temple décors sculptés
Thanjavur – Sculptures
visiter la région de tanjore au tamil nadu thanjavur temple brahman
Brahman

Après cette immersion dans la spiritualité et l’art hindous, nous traversons des petits villages typiques dans le concert habituel de klaxon. Les femmes sont sublimes avec leur tresse de jasmin dans les cheveux. Sur la route nous assistons à des compétitions de bus et de camion. En chemin, nous nous arrêtons pour visiter un atelier de fabrication de statuettes et différents objets suivant la technique de la cire perdue.  (voir ICI la vidéo )

Et puis, c’est à nouveau la campagne et son cortège charmant de rizières, de plantations de canne à sucre, de tapioca et de palmeraies. Sur le bord de la route des hommes et des femmes font griller des noix de cajou, nous en achetons, ce sont certainement les meilleures que nous ayons mangé de notre vie.

Nous rejoignons notre hôtel « The Bengala »  dans le district du Chettinad à Karaikudi très réputé pour son  restaurant. Comme à chaque fois, notre chauffeur installe sa voiture dans le parking. Il y dormira et aura la possibilité de prendre sa douche et un bon petit déjeuner le lendemain matin. Sans oublier de laver la voiture qui est toujours impeccable, intérieur comme extérieur. L’accueil à l’hôtel est très courtois mais je trouve l’atmosphère un peu étrange, je comprendrais pourquoi le soir au dîner.

Après une visite au village de Karaikudi, nous rejoignons notre hôtel, et nous nous préparons pour le dîner tout en prenant des nouvelles de la France et du monde. Ce n’est pas très réjouissant, l’épidémie progresse. La France est toujours en stade 2. Les nouvelles de l’Italie sont catastrophiques. Le dîner est délicieux à la limite de l’acceptable pour nos estomacs fragiles.

Après le dîner, de retour à la chambre, nous constatons que deux femmes d’origines indiennes mangent devant leur chambre. Elles parlent italien. Leur isolement ne nous interroge pas. Nous savons que les riches indiens ne se rendent pas à la salle de restaurant et aiment particulièrement prendre leur repas en chambre.

crédit photo ©desroulettessouslespieds

C’est la fin de notre 4ème jour. Demain nous explorons le Chettinad et ses splendeurs de maisons palatiales.

« Incredible India, everything is possible ».

Connaissez vous l’Inde du Sud et le Tamil Nadu ?

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :