Article mis à jour

TEMPS DE LECTURE 7 minutes

Visiter le sud de Bali vous procurera de belles émotions. En effet, le sud séduit par ses paysages marins grandioses avec ses immenses falaises mais aussi ses plages de sable fin et ses couchers de soleil qui n’en finissent pas au dessus de l’océan. Ajoutez à cela le calme des Balinais et la richesse de leurs coutumes, vous avez le cocktail gagnant.

Après avoir exploré la partie de l’île au-dessus d’Ubud , changement de décor, nous voici au sud.

Quoi faire et que voir à Ubud, dans ses environs proches
et plus au nord de l’île des Dieux indonésienne

La petite île indonésienne est depuis longtemps une terre de prédilection pour le tourisme. Coexistent à Bali deux sortes de tourisme : le tourisme culturel et le tourisme de masse. Un exemple du tourisme de masse est KUTA, une sorte d’enfer de bruit et d’excitation. Proche de l’Australie, les australiens en ont fait rapidement leur terre d’élection pour leurs vacances avec pour slogan « sea, sun, sand, surf et sex ».  Ici l’occupation favorite est celle de l’admiration des couchers de soleil, état de béatitude amplifié par les « magic mushrooms ».

Surtout n’en restez pas là et partez découvrir Tanah Loth au sud ouest, les falaises et les plages d’Uluwatu. Bali ici saura vous séduire avec son architecture hôtelière, ses chambres confortables,  un personnel bien formé et aimable, une nourriture savoureuse.

Et puis, il y a cette atmosphère particulière due à la dévotion des Balinais. Les cérémonies et les offrandes aux dieux rythment la vie quotidienne. Pas un acte qui ne soit fait en pensant ou en honorant les dieux. Les rues sont jonchées de ces petits paniers composés de fleurs, de menus cadeaux, parfois de nourriture ou d’encens. Vous finissez forcément par marcher dessus, comment les éviter vu leur nombre? Sachez que si cela vous arrive, personne ne vous en tiendra rigueur. L’important est de déposer l’offrande.

Les offrandes ou « Segehan », ont plusieurs raisons : apaiser les démons, honorer les dieux ou les morts. Elles sont confectionnées avec des petits paniers en osiers et contiennent des fleurs, des biscuits, des grains de riz, des cigarettes, de l’encens. C’est un rituel quotidien et essentiel de la vie religieuse balinaise.

visiter le sud de Bali les offrandes

Vous arriverez bien sûr à Denpassar, le seul aéroport qui dessert l’île. La circulation y est intense. On a vite envie de s’en extraire.

Pour  notre premier voyage, nous avons choisi trois points d’arrêt : Ubud pour visiter le nord, Gili Air au large de Lombok et enfin, au sud, Séminyak pour visiter la côte sud de l’île. Sauf que …. pour l’anecdote … l’agence de voyages locale nous a emmené au sud lorsque nous étions à Ubud… il nous a donc fallu visiter le nord au départ de Seminyak !!! Pas très rationnel tout cela! Mais ici comme disent les indonésiens, « ce n’est pas grave, vous avez le temps, vous êtes en vacances » !

Visiter le sud de Bali : le trio Seminyak, Kuta et Legian, la côte d’azur balinaise


Nous arrivons donc à Séminyak après un séjour de deux nuits sur la petite île de Gili Air. Étrange sensation après Ubud et la minuscule île proche de Lombok.

Villages déserts au début des années 1960, Kuta, Legian et Séminyak ne sont plus qu’une seule et même ville s’étendant sur 7 kms du sud au nord. La route qui les traverse est bordée de magasins.

Kuta, Legian et Séminyak , la côte d’azur de Bali

Nous changeons radicalement d’ambiance. Arrivée par le bus qui nous ramène du débarcadère des îles Gili, nous trouvons beaucoup d’agitation. Les chauffeurs de taxis nous prennent certainement pour des millionnaires et il nous faut discuter ferme pour obtenir un prix de course raisonnable pour nous emmener à notre hôtel.
Finalement nous partons vers une autre station et un autre chauffeur nous rattrape. Il accepte enfin de négocier et nous convenons d’un prix plus raisonnable. Il n’a pas participé à la négociation, il ne perd pas la face.

Ici c’est Saint Trop le 15 aout et les touristes y portent les mêmes vêtements. Il faut dire qu’il y a le choix et pour des prix peu élevés.  A Kuta, les australiens se dévergondent pour pas un rond. Seminyak et Petitenget sont fréquentés par les européens. Les deux dernières villes sont plus chics avec de magnifiques demeures construites par des riches européens. Les résidences et les hôtels sont surveillés, surtout depuis l’attentat terroriste de 2002.

Considérez que c’est un bon point de départ pour visiter le sud de l’Île, ses paysages grandioses et ses deux magnifiques temples que sont Tanah Lot et Uluwatu.

Que faire à Seminyak

Si vous avez choisi pour camp de base Séminyak, voici ce que vous pouvez faire dans le sud de l’île :

  • Profiter de la plage qui est la plus vaste et la plus grandiose de l’île. Attention, ici, la mer est dangereuse avec des gros rouleaux, du courant et des lames de fond. Certains surfeurs très aguérris se livrent dangereusement à leur sport favori. Vous pouvez vous y faire masser, admirer les cerfs volants proposés par de nombreux vendeurs.
  • Prendre un verre dans un des nombreux bars et manger au restaurant Gado Gado .
  • Admirer le coucher du soleil sur la plage.
  • En ville : flâner, faire la tournée des nombreuses boutiques et des restaurants et admirer les processions que vous ne manquerez pas de croiser.
visiter le sud de Bali plage et ville seminyak

Visiter le sud de Bali : que voir, que faire


Le sud de l’île est spectaculaire avec ses paysages marins grandioses et ses temples, parmi les plus célèbres de l’île.

Visiter le sud de Bali, au sud ouest : Tanah Lot

Tanah Lot par Kolobri5 – Pixabay –

A une trentaine de kms de Denpassar, Tanah Lot est un îlot sur lequel est construit le Pura Tanah Lot .

C’est le temple emblématique de Bali, c’est aussi l’un des sites les plus célèbres, réputé pour ses couchers de soleil, spectaculaires et magiques. La majesté du site impressionne. Le temple est posé au sommet d’un rocher avec la mer autour. Il s’en dégage une beauté rare qui reste encore préservée. Le temple qui y est construit est un des sept temples de la mer. Il est hindouiste.

A l’entrée du site
on trouve de nombreuses échoppes. Cette zone est très bien aménagée avec restaurants et hôtels.

visiter sud de Bali tanah loth
Tanah Lot par des roulettes sous les pieds
Vue de Tanah Lot par confused me et frejka pour Pixabay
visiter le sud de Bali coucher de soleil tanah loth
Coucher de soleil Tanah Lot

Visiter le sud de Bali : la presqu’île de Bukit

Avec son profil rocheux et escarpé, son sol calcaire, ses plages idylliques, son eau émeraude, Bukit semble d’un autre monde – Le guide du routard

Vous pouvez cliquer sur la carte pour l’agrandir les sites cités ci-dessous sont sur la côte ouest

Ulawatu  Badang Badang et le Pura Luhur Ulawatu

Voici un lieu incontournable de Bali, comme Tanah Lot .

Situé sur une falaise qui s’étend à l’infini, à 70 mètres au dessus de la mer, le site est spectaculaire.
Le temple est lui aussi dédié aux dieux de la mer. Vous ne manquerez pas d’assister, dans un amphithéâtre ouvert sur le large, à une représentation de Kechak, la danse du singe ou danse du feu.

Le nom « Kechak » provient du chant inlassablement répété par les danseurs  » keh-chak« . Ceux-ci ainsi que les musiciens sont des  habitants du village Pecatu. Bien entendu, il y a beaucoup de monde mais il ne faut pas passer à côté de ce spectacle dans ce lieu magique.

Le port du Sarong est obligatoire et attention aux singes pickpockets qui adorent chiper les lunettes et les bananes.

visiter le sud de bali ulawatu
visiter sud de bali falaises ulawatu
visiter sud de bali représentation kechak
visiter le sud de bali kechak danse du feu et des singes

Les plages de Uluwatu

Le long de la côte ouest il y a quatre plages (de la plus proche du site à la plus éloignée) : Pantai Uluwatu, Padang Padang Beach, Dreamland New Kuta Beach, Balangang

La plage de Padang Padang est réputée pour être la plus belle plage de sable blanc de l’île au pied des falaises de Pécatu. Pas très grande et victime de son succès, elle est très rapidement saturée ce qui était le cas pour nous.

Nous avons donc pris de la hauteur sur les falaises de Pantail Uluwatu pour admirer ce spot impressionnant de surf. Pour accéder à la plage il faut descendre la falaise par une volée de marche et pour arriver sur la minuscule plage, passer par une faille très étroite. Tout le long du chemin, des bars et des petits restaurants sont installés et vous pouvez choisir d’y rester pour admirer les surfeurs et le site. Le lieu est assez exceptionnel.

Jimbaran, sa plage et ses restaurants de poisson

Jimbaran est un joli petit village de pêcheurs. Nous y avons dîné de poissons grillés arrosés d’eau de noix de coco le soir en revenant de Uluwatu. On peut se baigner (attention aux rouleaux) et prendre son repas de midi ou du soir dans un des nombreux petits restaurants installés sur la plage.  

Avertissement / Infos voyageurs / Visiter le sud de Bali

  • Les touristes avertis prendront leur précaution : pas de change en dehors des banques et même dans celles-ci, recomptez bien votre argent même si une file d’attente est formée derrière vous.
  • Il faut aussi être prudents, même dans les hôtels, ne pas laisser les affaires en vrac dans votre chambre et se servir du coffre. Sur la plage, n’emportez que peu d’argent avec vous.
  • Attention la mer est très dangereuse sur cette partie. A marée basse, elle remonte très vite. C’est le paradis des surfeurs, bien que certains prennent de véritable risques.
  • Si vous louez un scooter, sachez qu’il vous faut un permis de conduire international, les routes ne sont pas toujours en bon état et certains policiers peuvent se montrer insistants. Pour faire le plein, on peut acheter une bouteille de vodka pleine d’essence.

Voici notre séjour dans le sud de Bali s’achève.
Notre prochain article sera consacré à Gili Air, petite île au nord de Lombock, pour se la jouer Robinson.

Et vous connaissez vous le sud de Bali ?

Vous avez une question, une réaction après avoir lu cet article?
Laissez moi un commentaire ci-dessous.

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :