Article mis à jour

Vous préparez vos vacances et vous vous demandez quoi visiter dans les Landes ?  Voici une visite incontournable :  l’écomusée de Marquèze à Sabres. C’est une balade idéale pour faire connaissance avec les traditions anciennes agro-pastorales et la vie dans la Haute Lande à la fin du 19ème siècle. Situé dans le Parc naturel régional des Landes de Gascogne, l’écomusée de Marquèze vous fera prendre un extraordinaire bol d’air en pleine nature.

Si pour vous les Landes évoquent uniquement un berger sur ses échasses, vous serez agréablement surpris par tout ce que vous allez voir et entendre. 

C’est un lieu idéal pour les familles. Grands et petits auront du plaisir à prendre le petit train et à profiter de ce lieu où toutes sortes d’activités ludiques et didactiques les attendent. Nous avons fait cette visite à l’occasion d’un séjour dans le Gers à Barbotan. (concernant le Gers, vous pouvez retrouver toutes les infos sur le festival de Jazz de Marciac mais aussi,  la visite de la Romieu, le village des chats et de sa Collégiale).  Nous avons pris énormément de plaisir à visiter Marquèze. Suivez le guide !!!

Quoi faire dans les Landes? Un incontournable : la visite de l’écomusée de Marquèze à Sabres



L’écomusée de Marquèze
est situé à Sabres, petite commune des Landes en région Nouvelle Aquitaine, dans le sud-ouest de la France.
Géré par le Parc naturel régional des Landes de Gascogne, ouvert en 1970, il a pour ambition de témoigner de la vie dans la Haute Lande au 19ème siècle.

Au 19ème siècle, cette région agropastorale a connu un bouleversement économique sans précédent avec l’arrivée du train, l’industrialisation de la forêt et l’exploitation de la résine de pin, entrainant une mutation profonde d’un mode de vie très codifié et très hiérarchisé.

Cette société de bergers agriculteurs qui vivaient en symbiose totale avec son environnement a disparu lorsque la lande a laissé la place à la forêt.

L’ambition de l’écomusée est de montrer cette organisation en restaurant les bâtiments marquants et en recréant des espaces qui avaient disparus. Il s’agit du plus grand écomusée de France.

 

Comment se déroule la visite de Marquèze ?


Je vous propose de nous suivre à la rencontre d’une société agropastorale de la fin du 19ème siècle. Le train, la visite expliquée sur le site et le Pavillon ainsi que les activités sont comprises dans le prix d’entrée.


– Vous prenez le petit train des résiniers pour aller jusqu’au site

En fonction de l’horaire du train, vous commencerez par visiter le Pavillon de l’écomusée de Marquèze qui explique de manière très didactique la vie dans les Landes avec une exposition d’objets landais. Inauguré en 2008, il se trouve juste en face de la gare. Il abrite chaque année une exposition temporaire. Il est possible de terminer la visite ici.

quoi faire dans les landes vister ecomusée de marquèze

La gare de Marquèze

 

visiter écomusée de marquèze dans les landes

La gare et l’intérieur du train des résiniers

 

quoi faire dans les landes le train des résiniers

le trajet pour se rendre à l’écoquartier de Marquèze


Le quartier de Marquèze
se trouve à 4 kms du bourg de Sabres. Le seul moyen de s’y rendre, est d’emprunter le train des résiniers. Le trajet dure 10 minutes environ et traverse la lande plantée de pins. Les voitures datent de 1903, elles sont classées monument historique. Arrivé à destination, une visite guidée gratuite vous attend. Si vous partez pour toute la journée, il est possible de se restaurer sur place.

En attendant l’heure de la visite guidée, nous avons commencé par explorer une partie de la forêt avec les ruchers ainsi que la zone meunière que je décrirai plus bas. L’apiculture était une activité très importante et le lien avec les abeilles très fort. Craignant le départ des abeilles, on leur annonçait le décès du maitre comme à un membre de la famille, puis on endeuillait les « bournacs » d’un crêpe noir (source: signalétique Marquèze)

quoi faire dans les Landes le rucher de Maquèze

Le rucher ancien de Marquèze

 

– Sur place un guide explique les quatre unités paysagères de l’écoquartier

Toute la journée des animations ont lieu qui permettent de montrer et expliquer les savoir-faire d’autrefois (cuisine, filage, tissage).

On peut donc se promener sur les quatre unités paysagères au sein des Landes :

1/ L’airial est un espace de vie et de travail, planté de chênes, de châtaigniers et d’arbres fruitiers où les animaux circulent librement et fertilisent la pelouse. Il regroupe les zones d’habitations. On peut y voir des femmes filer la laine. Dans cette clairière encerclée de pins, vivaient en quasi-autarcie les familles.

 

visiter Marquèze l'airial de l'écoquartier

L’airial, clairière champêtre

 

quoi faire dans les landes le travail des boeufs à Marquèze

Sur l’airial, boeufs au travail

 

l'éco musée de Marquèze et les moutons sur l'airial

Le repos des moutons sous un chêne de l’airial

 

quoi faire dans les landes visiter la bergerie de Marquèze

Bergerie sur l’airial


Ci dessous, « l’estanquet » où l’on peut boire un verre et manger,  mais aussi jouer aux quilles, aux palets gascons … dans cette clairière,  se trouve aussi le four où cuit le pain de méteil (blé et seigle). On peut y déguster  un délicieux « pastis » landais (brioche parfumée à la fleur d’oranger). 

quoi faire dans les landes l'estanquet de Marquèze

L’estanquet

 

quoi faire dans les landes visiter la zone meunière du quartier de Marquèze

Encore un bel exemple de poulailler perché pour protéger la volaille des renards

 

2/ Le champ de seigle produisait la farine de seigle, principale nourriture, avec un peu de millet, des habitants du lieu.

 

quoi faire dans les landes visiter l'écoquartier de Marquèze, son champ de seigle et son puits

Champ de seigle et un puits

 

3/ La rivière et l’aire meunière : au bord de la rivière est implanté un moulin. Les moulins étaient très nombreux dans la région.  A Marquèze le moulin est sur pilotis. A côté se trouve la maison du meunier.

quoi faire dans les landes visiter l'écoquartier de Marquèze et sa zone meunière

Le moulin au bord de la rivière


La maison du meunie
r est construite suivant les principes de la maison de maître (voir ci-dessous). Elle possède un petit potager cultivé. De nos jours, ce potager est cultivé selon les principes de la permaculture qui n’est pas éloigné de ce qui se faisait jadis. Plus loin, sur cette zone se trouve un poulailler sur pilotis. Cette manière de construire évitait aux poules le vilain sort que leur réserve habituellement le renard.

quoi faire dans les landes la maison du meunier de Marquèze

La maison du meunier

 

quoi faire dans les landes le potager du meunier de marquèze

Le potager de la maison du meunier


Homme de commerce et d’argent à l’occasion, le meunier est un homme à part sur le quartier. Spéculant sur le prix du grain, vendant le fruit de son travail, il peut acquérir une certaine aisance comme le prouve sa maison. Celle de Marquèze possède trois chambres.

quoi faire dans les landes l'intérieur de la maison du meunier de Marquèze

Chambre du meunier

 

visiter l'écomusée de Marquèze dans les landes intérieur de la maison du meunier

Salle à manger du meunier

 

le poulailler perché de l'écoquartier de Marquèze

Poulailler perché


L’eau dans l’imaginaire collectif de l’époque et dans les Landes, joue un rôle important. Le lieu où elle jaillit – la fontaine – est l’objet de nombreuses superstitions. C’est à ces fontaines que l’on se rend dans l’espoir d’y trouver la guérison de nombreux maux. Consacrées par l’Église à tel ou tel saint, on s’y rend en pèlerinage. Le culte des fontaines très vivant au milieu du 20ème siècle est plus discret de nos jours.

 

4/ la lande où paissent les moutons que l’on ne mange pas mais qu’on élève pour l’engrais nécessaire à la fertilisation du champ de seigle et pour leur laine.

 

Le guide explique l’organisation hiérarchisée de la société avec les trois types de maison

La Société était organisée de la manière suivante : le maître qui possède tout, le métayer qui cultive la terre en échange d’une partie de la récolte rétrocédée au maître et enfin le brassier qui n’a que ses bras.

On trouve 3 sortes de propriétés (qui sont sur une zone géographique précise)

  • La Maison du métayer, construite d’est en ouest est constituée d’une pièce à vivre avec une cuisine dans un coin et de deux chambres. Il n’y a pas de carreaux aux fenêtres mais des lattes de bois (pour éviter que les animaux entrent) avec des rideaux et des volets.
quoi faire dans les landes visiter l'écomusée de Marquèze la maison du métayer

La maison du métayer

 

intérieur de la maison du métayer de l'écomusée de Marquèze dans les Lande

Intérieur de la maison du métayer

 

  • La Maison de maître possède une salle de réception, une cuisine et deux chambres. Les ouvertures sont larges avec des carreaux aux fenêtres. Cette maison est gérée par la Daoune, la maitresse de maison, responsable des tâches domestiques. Dans l’une des chambres une veillée mortuaire est reconstituée. A proximité se trouvent un poulailler, un potager et un four à pain.
quoi faire dans les landes visiter la maison du maitre de l'écomusée de Marquèze

La maison du maitre

 

Détail de l’extérieur de la maison de maitre avec vitres et rideaux et croix de la Saint Jean au dessus de la porte d’entrée

 

  • Le brassier (qui loue ses bras) dispose lui aussi d’une petite maison très simple qui est orientée non pas à l’est comme les autres maisons mais vers celle du maître en signe de soumission.

 

Marquèze, ou le système agropastoral dans la Haute Lande au 19ème siècle



100 hectares de Landes nourrissent 100 moutons qui produisent 60 tonnes de fumier; ces 60 tonnes de fumier fertilisent 4 hectares de champs; ces 4 hectares de champs produisent 4000 kgs de seigle qui vont produire 3200 kgs de farine et qui donneront 4000 kgs de pain. Ces 4000 kgs de pain vont nourrir 8 à 10 personnes pendant 1 an.

agropastoralisme marqueze landes

La principale nourriture est le pain de meteil (seigle et blé) avec un peu de millet et des légumes. On ne mange pas les moutons qui sont destinés à produire du fumier pour fertiliser la terre. On mange seulement les agneaux de réforme. Chaque famille élève un cochon à la fois pour sa viande et pour sa graisse.

Ce système perdurera jusqu’en 1857, date à laquelle Napoléon III décide d’assainir la Lande en plantant des pins, ce qui aura pour effet de changer radicalement le territoire.  Les maîtres vont vendre progressivement  leur domaine aux Maires qui planteront des pins sur leur commune.

La forêt remplace alors la Lande et le pastoralisme disparait progressivement. Avec la résine des pins, on fabrique de l’essence de térébenthine et de la colophane. Ce travail de récolte de la résine s’appelle le gemmage qui devient alors la principale activité économique des Landes et de Marquèze. On appelle les hommes qui récolte la résine des « résiniers ». On s’enrichit et on fait construire la ligne de chemin de fer.

Les maîtres quittent l’airial et vont habiter dans les bourgs. L’activité de gemmage a perduré jusqu’en 1980. Désormais, la forêt landaise a une vocation papetière.

La visite est terminée. Nous reprenons le dernier train des résiniers.

Crédit photos ©desroulettessouslespieds

A l’occasion d’un passage dans les Landes, allez visiter ce site, vous passerez une excellente journée et vous en sortirez enrichi par la connaissance de ces traditions landaises anciennes. 

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :