Si vous visitez La Romieu dans le Gers, joli village médiéval , vous serez certainement surpris de voir des statues de chats perchés sur les rebords des fenêtres et sur certains murs. C’est qu’ici, les chats ont sauvé le village.

Le village se trouve dans le nord du Gers à quelques kilomètres du village de Marciac, bien connu en été pour son festival de Jazz, Jazz in Marciac qui cette année fêtait ses 40 ans et recevait entre autres artistes Ibrahim Maalouf

La Romieu est une halte sur le Chemin de Saint Jacques de Compostelle, sur la voie du Puy en Velay et la voie de Rocamadour. La section entre Lectoure et Condom et La Collégiale Saint Pierre de la Romieu sont inscrites sur la Liste du Patrimoine Mondial (Chemin de Saint Jacques de Compostelle en France).

Voici contée l’histoire d’Angeline à La Romieu, le village des chats :

Il était une fois, au 14ème siècle, une jeune orpheline prénommée Angeline .

Elle habitait un petit village médiéval nommé « La Romieu« , au Nord du Gers où 2 moines, de retour d’un pèlerinage à Rome (on appelait « Roumiou » ce genre de pèlerin) avaient construit un prieuré. La pauvre Angeline après avoir perdu son père bûcheron à cause de la chute d’un arbre, vit sa mère emporté par le chagrin. L’orpheline avait la passion des chats qui le lui rendaient bien, les félins partageant sa couche et mangeant dans son écuelle.

A cette époque, le Moyen Age connait ce que l’on a appelé « le petit âge glaciaire » et la disette rode sur l’Europe. En effet, entre 1650 et 1715, l’ensoleillement a été plus faible à cause d’une moindre activité solaire ce qui a engendré un fort refroidissement. Ceci eut des conséquences désastreuses sur les cultures, entrainant avec elles un cortège de misères humaines : la famine et la peste.

En 1343, après de nombreux épisodes météorologiques pluvieux et froids, survint une terrible famine, obligeant les habitants de La Romieu à chasser toutes sortes d’animaux pour subsister, y compris tous les chats du village. Angeline dû cacher ses chats pour les distraire de la faim des habitants.

Le temps passa, et heureusement les conditions météorologiques redevinrent plus clémentes et la famine pris fin. Les récoltes purent à nouveau nourrir les habitants.

Alors, un autre fléau s’abattit sur les habitants : les rats se mirent à proliférer et à manger les récoltes . Le spectre de la famine était revenu.

Les chats d’Angeline, qui pendant leur période de retraite forcée avaient donnés plusieurs portées, vinrent alors au secours des villageois. Libérés, ils purent s’attaquer aux rats et délivrer le village de la terrible menace .

 

Depuis, sur la place du village on peut voir le buste d’Angeline qui, paraît il en vieillissant, se mit à ressembler à un chat. On peut y voir aussi, sur la place devant la Collégiale des statuts de chats perchés ici et là .

La Romieu en pratique
________________

 

La-Romieu-chemin-saint-jacques-de-Compostelle

sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle

Les statues des chats sont de Maurice Serre en mémoire de la petite Angeline qui au Moyen-âge, sauva le village d’une invasion de souris et de rats.

La Collégiale a été bâtie au 14ème siècle en seulement 6 ans. Le fondateur, enfant du village, le Cardinal Arnaud d’Aux était le cousin du Pape Clément V, Pape d’Avignon.

 

 

Le monument a traversé les siècles et plusieurs guerres. Aujourd’hui, sa visite est une étape incontournable de votre parcours dans le nord du Gers au même titre que Fourcès, Larressingle et Montréal du Gers.

 

Expo-la-Romieu-collégiale-Saint-Pierre

Expo la Romieu

Expo-collegiale-Saint-Pierre-La-Romieu

Expo la Romieu

Expo-la-Romieu-Gers

Expo la Romieu

Crédit photos : @desroulettessouslespieds.com

Pin It on Pinterest

Share This